Samsung relance la bataille des puces électroniques

Samsung relance la bataille des puces électroniques

Comme les matières premières dans une société industrielle, les composants électroniques forment le squelette physique de la société de l’information, et à l’image du commerce de l’acier, du nickel ou de l’aluminium, les puces électroniques constituent un marché capricieux, où l’argent coule à flots, mais où l’activité s’effondre au moindre petit problème.

Saturation du marché des smartphones

Grâce à la révolution technologique de ces dernières années, le marché des puces a atteint des sommets, porté par l’essor des smartphones et d’Internet, mais aujourd’hui, la tendance s’inverse.

Les puces de mémoires, les plus répandues, sont particulièrement touchées, et leurs fabricants dégringolent. Les profits du Sud-Coréen SK Hynix ont chuté de près de 70 % au premier trimestre 2019, et l’entreprise a enregistré une baisse de plus de 20 % de ses ventes. La crise n’a pas épargné non plus son compatriote, le numéro un mondial Samsung, dont les profits ont diminué de plus de 60 %.

Les prix baissent donc face à la saturation du marché des smartphones, mais certains composants résistent mieux que d’autres. En effet, la chute est moins vertigineuse dans le domaine des puces « intelligentes », celles qui pilotent les machines, tels les microprocesseurs.

Monopole à faire pâlir les GAFA

Les puces intelligentes sont le royaume de l’américain Intel, et du spécialiste taïwanais TSMC, premier sous-traitant électronique mondial, mais Samsung n’a pas dit son dernier mot. Le Sud-Coréen, qui produit pour lui et pour les autres, veut supplanter le façonnier de Taïwan tout comme le géant américain.

Samsung va donc investir 116 milliards de dollars d’ici à 2030 en recherche et en usines, pour se hisser au rang des géants du microprocesseur. Toutefois, même si c’est un montant considérable, il reste bien maigre face aux 10 milliards que dépense chaque année TSMC, sans parler des 30 milliards qu’Intel injecte tous les ans.

Si les choses continuent ainsi, il n’y aura bientôt plus que trois acteurs mondiaux : Intel, Samsung et TSMC, qui produiront pour la planète entière. A côté, le monopole des Google, Apple, Facebook et Amazon ne paraît plus si préoccupant …

 

Laisser un commentaire

Brèves

Parking et caves sont devenus des mines d’or

Les logements étant de plus en plus difficiles à acheter, les investisseurs se sont tournés vers les caves et les ...

Brèves

La bourse de Paris détrône la City 

Lundi 14 novembre, l’agence Bloomberg a annoncé que la Bourse de Paris avait détrôné celle de Londres en capitalisation. La ...