La France, cinquième choix des investisseurs étrangers

La France, cinquième choix des investisseurs étrangers

Les Etats-Unis sont la première destination des investissements étrangers. Ils sont suivis par l’Allemagne, le Canada, et le Royaume-Uni, alors que la Chine, jusqu’alors cinquième dans le classement, vient d’être détrônée par la France.

Prépondérance des pays développés

L’étude à l’origine de ce classement est fondée sur les prévisions annuelles et la localisation des investissements étrangers, pour les trois ans à venir, de près de 500 dirigeants d’entreprises mondiales.

Le résultat pour 2019 est sans appel : les pays développés ont le vent en poupe. Vingt-deux des vingt-cinq pays les plus attractifs sont des pays développés, dont quatorze sont en Europe. Les trois pays émergents figurant au classement étant la Chine, l’Inde et le Mexique. Il faut également rappeler que la Chine, qui occupait la première place du classement en 2012, est désormais en sixième position.

Conditions optimales

Bien que les investisseurs s’inquiètent de la montée des populismes dans les pays développés, ils sont attirés par toutes les qualités qu’ils rassemblent, et que l’on retrouve (presque) chez chacun d’eux : un marché profond, une fiscalité attrayante (pour certains), un niveau technologique élevé et, surtout, une gouvernance stable.

Pourtant, la croissance reste l’apanage des pays émergents, et par conséquent, les investissements aussi, mais ils sont répartis entre une multitude de pays, qui sont trop nombreux pour pouvoir figurer dans le top 25.

Nouvelle stratégie mondiale

Le commerce mondial se veut de plus en plus « multilocal ». Les préoccupations sociales et les coûts de transports ont finalement eu raison des coûts de production, si bien que l’on investit près des lieux de consommation désormais, et plus dans les pays où la main-d’oeuvre est bon marché.

Les entreprises cherchent à se rapprocher toujours plus des consommateurs, si bien qu’elles ne ciblent plus des pays ou des régions, mais bien des villes, à l’image de Londres, Berlin, New York, ou encore Paris.


Laisser un commentaire

Brèves

Nouvelle commande de Rafale par l’Égypte

Mardi 4 mai, Le Caire et Paris ont signé un deuxième contrat pour l’achat de 30 avions Rafale supplémentaire. Cette ...

À la une

Le juteux business des vaccins anti-Covid

Bien que des centaines de millions de vies reposent entre leurs mains, les vaccins anti-Covid n’échappent pas aux dynamiques du ...