La French Tech a le vent en poupe

La French Tech a le vent en poupe

En 2019, les start-ups françaises, réunies sous le label French Tech créé en 2014ont enregistré une croissance de 81% par rapport à la même période en 2018.

Deuxième place

Selon une étude du cabinet américain CB Insights, les start-ups de l’hexagone sont parvenues à lever 1,2 milliard de dollars au premier trimestre 2019, constituant une croissance de 81% par rapport à la même période en 2018.

Par cette performance, la France double de peu l’Allemagne, qui réalise un premier trimestre à 1,1 milliard de dollars. Mais Paris reste loin derrière Londres, qui cumule cinq fois plus d’investissements sur la même période.

Par la suite, la France devrait dépasser les 4,7 milliards de dollars d’investissements cumulés en 2019, contre 3,457 milliards en 2017.

Tour de table restreint

Ce départ fulgurant est dû à seulement sept levées de fonds, toutes supérieures à 50 millions de dollars. En effet, les investissements ne se concentrent que sur quelques « pépites », dont le modèle économique est déjà fixé.

Par exemple, Doctolib a levé 170 millions de dollars, Wynd 82  millions, Mirakl 70 millions, et Shift Techology, comme Contentsquare, 60 millions. En moyenne, ces levées de fonds devraient donc permettre au ticket moyen français de passer de 4,7 millions de dollars en 2018 à 6,5 millions en 2019.

Sur cet indicateur, en revanche, la France reste derrière l’Allemagne (6,8 millions de dollars), et très loin derrière le Royaume-Uni, une fois encore en tête, avec un ticket moyen de 15,4 millions de dollars.

Concentration des investissements

Paris cumule presque tous les investissements, puisqu’elle concentre 766 millions de dollars sur les 1,2 milliards investis au premier trimestre 2019. Suivent ensuite Lille, avec cinq start-ups, Lyon, avec trois, et Toulouse et Montpellier, avec chacune deux.

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Business

La grande distribution ne capitule pas devant l’inflation

Bien que Leclerc reste le leader incontesté de la grande distribution grâce à sa très élaborée stratégie de communication, ses ...

Brèves

Enorme levée de fonds pour SumUp

La start-up britannique spécialisée dans les TPE et autres moyens de paiement à distance vient d’annoncer une levée de fonds ...