Pékin finance et conçoit des centrales à charbon en Europe

Pékin finance et conçoit des centrales à charbon en Europe

De la Grèce aux Balkans, en passant par la Roumanie, plusieurs entreprises d’Etat et banques chinoises sont impliquées dans la construction et le financement d’une dizaine de centrales à charbon.

« La ceinture et la route »

Lors du banquet d’accueil du deuxième sommet consacré à l’initiative « La ceinture et la route », vendredi 26 avril, le président chinois Xi Jinping s’est félicité du nombre de projets soutenus par les « nouvelles routes de la soie ». Initiées en 2013 par Pékin pour étendre son hégémonie, ces voies commerciales ont depuis été rebaptisées « la ceinture et la route »ou « the Belt and Road Initiative » (BRI) en anglais.

En plus d’être une véritable route commerciale, la BRI repose sur la construction d’infrastructures-clés dans les dizaines de pays qu’elle traverse. En 7 ans, Pékin a investi plus de 80 milliards de dollars dans ces pays, et les centrales à charbon y sont pour beaucoup. Selon une étude de l’Institute for Energy Economics and Financial Analysis (IEEFA), la Chine soutient un quart des projets de centrales à charbon dans le monde, pour une puissance globale de 102 gigawatts.

Politique du « Ciel bleu »

Alors qu’elle se vantait, il y a peu, d’ouvrir une centrale à charbon chaque jour, la chine vient d’amorcer, fin 2018, un virage écologique basé sur sa diminution de l’utilisation du charbon. Cette politique du « ciel bleu » a poussé Pékin à réduire son rythme de construction de centrales à charbon, et à se tourner vers le gaz et les énergies renouvelables.

Mais ces restrictions ne concernant que son territoire, les entreprises chinoises se sont tournées vers l’extérieur. Vers ses voisins, comme au Pakistan et au Vietnam, mais aussi plus loin sur « la ceinture et la route », jusqu’en Europe de l’Est ; en Grèce, en Roumanie, et plus particulièrement dans Balkans. En Bosnie-Herzégovine par exemple, cinq projets sont actuellement discutés, alors qu’une centrale de 300 mégawatts vient d’être inaugurée à Stanari, dans le nord du pays.

Laisser un commentaire

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...

Brèves

Le métavers est sorti de l’oeuf trop tôt

L’euphorie ayant entourée le métavers depuis près d’un an commence à s’essouffler, et les investisseurs précoces font désormais preuve de ...