Les Etats-Unis perturbent le marché pétrolier

Les Etats-Unis perturbent le marché pétrolier

Alors que les attaques de pétroliers se répètent en mer d’Oman, c’est le comportement des Etats-Unis qui semble davantage inquiéter le secteur.

Faible impact des attaques

Le détroit d’Ormuz, qui relie le golfe Persique à l’océan indien, voit transiter 20 % du pétrole mondial et 30 % du gaz naturel liquéfié (GNL), et 2 400 tankers y naviguent chaque année, pour exporter une bonne partie des productions saoudienne, iranienne, irakienne, émiratie et qatarie.

On pourrait donc croire que les attaques répétées de pétroliers dans cette zone cruciale auraient affolé le marché du pétrole, mais il n’en est rien. Jeudi 13 juin, l’annonce de l’attaque contre deux tankers japonais et norvégien dans le golfe Persique a brièvement perturbé le cours du baril, avant que celui-ci ne revienne, presque aussitôt, à son niveau de la veille ( 61 dollars).

Conséquences de la guerre commerciale

« Le marché regarde ailleurs pour l’instant, à cause des inquiétudes sur la guerre commerciale », explique Helima Croft, analyste chez RBC Capital.

La Chine est le premier importateur de pétrole, avec 423 millions de tonnes en 2018, et sa croissance est directement liée à la hausse ou la baisse de la demande pétrolière mondiale. Or, la guerre commerciale sino-américaine initiée par Washington a fortement pesé sur la croissance de la Chine, qui a revu ses besoins énergétiques à la baisse. Cette diminution de la demande chinoise a donc entraîné une situation de surabondance, où l’offre excède la demande, et où le cours du pétrole a tendance à chuter.

USA, premier producteur mondial

Outre son implication dans la guerre commerciale, les Etats-Unis interviennent aussi directement sur le marcher pétrolier. En effet, ces derniers mois le pays a atteint des records, en produisant 12 millions de barils de pétrole de schistes par jour, confirmant ainsi sa place de premier producteur mondial.

Laisser un commentaire

Brèves

Parking et caves sont devenus des mines d’or

Les logements étant de plus en plus difficiles à acheter, les investisseurs se sont tournés vers les caves et les ...

Brèves

La bourse de Paris détrône la City 

Lundi 14 novembre, l’agence Bloomberg a annoncé que la Bourse de Paris avait détrôné celle de Londres en capitalisation. La ...