Rapprochement sino-russe autour de la 5G

Rapprochement sino-russe autour de la 5G

Vendredi 7 juin, à Saint-Petersbourg, XI Jinping et Vladimir Poutine ont annoncé renforcer la coopération technologique entre leurs deux pays.

« Singe malin »

Côté chinois, Xi Jinping se dit prêt à « partager » la technologie 5G avec « tous ses partenaires », et côté russe, Vladimir Poutine accuse Washington « d’étendre sa juridiction au monde entier ». « On qualifie déjà ça, dans certains milieux, de première guerre technologique de l’époque numérique qui commence », ajoute le président russe, parlant même d’une « source majeure d’instabilité mondiale ».

Toutefois, Poutine ne semble pas vraiment s’inquiéter des tensions commerciales entre Pékin et Washington. Interrogé à ce sujet, le président russe a répondu par un proverbe chinois : « Quand deux tigres se battent dans la vallée, le singe malin s’assied et regarde comment cela se termine ».

Mais le « singe malin » semble tout de même avoir choisi son camp, puisque mercredi, Huawei et MTS, numéro un de la téléphonie mobile russe, ont signé un contrat pour la mise en place d’un réseau 5G en Russie.

Enjeu géopolitique

Objet de tension géopolitique depuis des mois, la 5G est au cœur de la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis à la Chine.

Le mois dernier, Donald Trump a interdit aux entreprises américaines d’acheter des équipements aux sociétés étrangères jugées à risque par Washington, une mesure clairement tournée contre Huawei. La Chine a répliqué quelques jours plus tard, en prévenant qu’elle publierait, elle aussi, sa propre liste noire d’entreprises et d’individus « non fiable »« Les entreprises, organisations et particuliers étrangers qui n’obéissent pas aux règles du marché ou qui s’éloignent de l’esprit d’un contrat seront placés sur une liste d’entités non fiables », annoncé le ministère du commerce chinois.

Or, l’agressivité américaine pourrait être liée à la prépondérance du géant chinois en matière de cinquième génération, car Huawei est apparemment très en avance sur ses concurrents occidentaux (Nokia et Ericsson). L’Association mondiale des opérateurs estime même que si l’on interdisait à Huawei de vendre ses installations 5G en Europe, la mise en place du réseau de cinquième génération pourrait prendre dix-huit mois de retard.

Laisser un commentaire

Brèves

Un chèque alimentaire contre l’inflation

La nouvelle porte-parole du gouvernement, Olivia Grégoire, a confirmé mercredi 29 juin la création d’une « aide alimentaire d’urgence » ...

Business

La grande distribution ne capitule pas devant l’inflation

Bien que Leclerc reste le leader incontesté de la grande distribution grâce à sa très élaborée stratégie de communication, ses ...