Canal+ va supprimer 500 emplois en France

Canal+ va supprimer 500 emplois en France

Jeudi 4 juillet, la direction de Canal a convoqué les représentants du personnel mardi 9 juillet pour les consulter sur un  « projet de réorganisation se matérialisant par un plan de départs volontaires ». Le groupe prévoit de supprimer environ 500 postes sur 2 800, tous secteurs – édition, distribution, studios, administration – confondus.

Perte de la ligue 1

En 2020, Canal+ perdra les droits de retransmission de la Ligue 1 de football, au profit de l’espagnol Mediapro, qui les a acquis pour 800 millions d’euros. Or, « le football est la première motivation d’abonnement à Canal+ », explique un analyste.

« Le groupe pariait sur le fait que Mediapro lui revende ses droits et renonce à lancer une chaîne, mais, même dans cette hypothèse, l’équation financière reste très complexe. Mediapro ne revendra jamais à perte », estime un autre analyste.

Films et séries

Privée de la ligue 1, Canal+ ne pourra compter que sur les films et les séries, un domaine dans lequel elle est concurrencée par les sites de vidéo à la demande, Netflix en tête. En février, le géant américain du streaming, dont les prix sont nettement moins élevés que ceux de Canal, a dépassé la barre des 5 millions d’abonnés en France.

En ce qui concerne les films toutefois, Canal+ est avantagé par la réglementation française, qui lui permet de diffuser les films juste après leur sortie en salle, alors que les sites de streaming doivent attendre trois ans. « Mais ce sont surtout les séries qui sont un produit d’appel, rappelle un analyste. Et avec une dizaine de séries par an, Canal+ ne fait pas le poids face à Netflix, qui en produit 12 par mois. »

«  ADN de la chaîne  »

En cinq ans, et suite à la prise de contrôle de Vivendi par Vincent Bolloré, Canal+ a perdu plus d’un million de clients. Rien d’étonnant pour Jean-Baptiste Rivoire, ex-rédacteur en chef adjoint du magazine Spécial Investigation : « Quand tu tues “Les Guignols” ou “Le Grand Journal”, tu casses ce qui fait l’ADN de la chaîne, et les téléspectateurs partent. C’était écrit d’avance. »

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Brèves

Le métavers est sorti de l’oeuf trop tôt

L’euphorie ayant entourée le métavers depuis près d’un an commence à s’essouffler, et les investisseurs précoces font désormais preuve de ...

Brèves

Vers un durcissement des sanctions contre les squatteurs ?

C’est le député Rennaissance Guillaume Kasbarian, également président de la commission des affaires économiques, qui est à l’origine de cette ...