Orange et le Tour de France

Orange et le Tour de France

Tous les ans depuis les années 1960, la «  Grande boucle  », la troisième compétition sportive la plus regardée de la planète, après la Coupe du monde de football et les Jeux olympiques, représente un défi de taille pour Orange, qui est chargé de sa diffusion en direct partout à la surface de la Terre. 

Casse-tête pour certains

«  Chaque jour, lorsque nous arrivons, nous recréons un réseau. Cela peut être au sommet d’une montagne, dans un village de 520 habitants ou sur les Champs-Elysées, le dispositif reste le même  : nous commençons vers 4 ou 5  heures du matin et nous terminons le soir à 22  heures après les derniers directs des journalistes  », explique Henri Terreaux, directeur d’Orange Events, la filiale de l’opérateur en charge du déploiement des solutions de communication sur le Tour.

C’est un véritable casse-tête pour l’opérateur, qui doit tous les ans adapter ses infrastructures au parcours de la course. Au Prat d’Albis (Ariège), par exemple, il a fallu percer la roche sur plusieurs kilomètres pour faire passer la fibre, et à Galibier, un hélicoptère a dû être utilisé pour poser de la fibre recouverte de Kevlar, censée résister aux chutes de pierres.

Aubaine pour d’autres

Mais les fans du Tour de France ne sont pas les seuls à bénéficier des infrastructures construites pour l’occasion. En effet, ces travaux parfois titanesques profitent à de nombreuses communes rurales très peu couvertes, qui sans le passage du tour n’auraient jamais eu accès au haut débit. «  A Epernay (Marne), par exemple, nous avons laissé la fibre que nous avions, à nos frais, posée dans un collège où était installée la salle de presse pendant l’étape  », explique monsieur Terreaux. 

Mais c’est surtout en matière de 4G que le Tour de France profite le plus aux zones reculées. «  Nous regardons sur tout le tracé de la course la couverture réseaux de l’ensemble des communes situées dans un rayon de 10  kilomètres de chaque côté du parcours pour faire migrer en priorité les communes qui étaient en 2G  », rappelle Henri Terreaux. Ce sont, en effet, 219 communes, dont 202 rurales, qui ont eu accès au réseau 4G d’Orange grâce au Tour de France. 

Laisser un commentaire

Brèves

Monoprix se lance dans la location de biens

Grâce à son nouveau service baptisé « Je m’appelle reviens », Monoprix permet désormais à ses clients de louer des ...

Brèves

Les chaînes de télé ressemblent de plus en plus aux plateformes de streaming

Pour rivaliser avec les géants américains du streaming (Netflix, Prime Vidéo, Disney+, Apple TV), les chaînes de télé françaises (Arte, ...