Premières déconvenues pour Netflix

Premières déconvenues pour Netflix

Mercredi 17 juillet, le géant de la vidéo en ligne américain a publié des résultats décevants pour le deuxième trimestre, signe qu’il séduit de moins en moins. La sanction a été immédiate  : le cours de l’action Netflix a reculé de plus de 10% à Wall Street.  

Netflix a perdu 126  000 abonnés au deuxième trimestre aux Etats-Unis, et sur le marché mondial, la plate-forme n’a gagné que de 2,7  millions de nouveaux clients entre avril et juin, soit moitié moins que ce qu’elle espérait. Avec 151,6  millions d’abonnés, Netflix reste néanmoins le leader du marché, loin devant Hulu, Amazon, YouTube et, en Inde, Hotstar.

Augmentation des tarifs

Selon les experts, ce mauvais résultat s’explique en partie par l’augmentation des tarifs, de 13  % à 18  %, aux Etats-Unis. En effet, l’abonnement coûte maintenant 13  dollars par mois, soit 5  dollars de plus qu’au moment du lancement de la plate-forme. «  Nous avons manqué nos prévisions dans toutes les régions, mais un peu plus dans les régions où les prix ont augmenté  », a reconnu Reed Hastings, PDG de Netflix.

Mauvais renouvellement des séries

Une autre explication avancée par les analystes concerne l’absence de nouveaux épisodes des séries originales qui font le succès de Netflix, comme The Crown, ou Stranger Things.

La société compte cependant remonter la pente au prochain trimestre, grâce à la troisième saison de  Stranger Things lancée le 4  juillet, grâce à la dernière saison d’Orange is the New Black , et grâce à la troisième saison d’une autre de ses séries phare, La casa de papel. Outre ses séries originales, Netflix va lancer en exclusivité le nouveau film de Martin Scorsese, The Irishman. 

Emergence de Disney

Disney, qui compte ouvrir une nouvelle plate-forme de vidéo en ligne, est le plus sérieux concurrent de Netflix, car il dispose d’un catalogue rempli de succès planétaires. En effet,  la société possède des franchises qui sont de véritables poules aux œufs d’or, comme les classiques Marvel, les films Pixar, et la saga Star Wars. 

Mais plusieurs autres grandes enseignes comme Apple TV,  AT&T, HBO et NBC Universal ont annoncé vouloir entrer sur le marché de la vidéo en ligne. Ainsi, en plus de perdre une bonne part de marché, Netflix va aussi perdre une partie de son catalogue, diffusé pour l’instant sous licence accordée par ceux qui vont devenir ses rivaux. 

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...