La reste forte

La  reste forte

Mardi 30 juillet, Huawei a dévoilé un chiffre d’affaires surprenant, en croissance de 23,2  % sur un an (52,3  milliards d’euros) malgré les sanctions américaines à son encontre. C’est une première pour le groupe, d’ordinaire très avare sur ses résultats. 

«  Nos résultats commerciaux pour ce premier semestre sont assez bons  », a déclaré le président de Huawei, Liang Hua, admettant tout de même faire «  face à des difficultés  ».

Sauvé par le smartphone

Les ventes de smartphones, qui représentent près de la moitié des revenus annuels de Huawei, ont enregistré une hausse de 24  % pour le premier semestre 2019, avec près de 118 millions d’appareils vendus. C’est un rythme inférieur à celui observé en 2018, lorsque le groupe affichait une croissance de 35%, mais que la direction de Huawei juge satisfaisant. 

Ce résultat surprenant s’explique notamment par le soutien apporté à la firme par ses compatriotes chinois. En effet, selon les analystes du cabinet Canalys, Huawei a enregistré d’excellents résultats en Chine au deuxième trimestre, au détriment d’autres entreprises chinoises, comme Oppo, Vivo, et Xiaomi.

«  Il y a eu un impact sur nos ventes de smartphones en dehors du marché chinois, mais nous avons maintenant récupéré 80  % de notre performance commerciale d’avant cette sanction  », a expliqué monsieur Hua. 

Huawei reste confiant 

Le groupe chinois affirme rester «  confiant  » malgré tout, et assure être capable de développer son propre système d’exploitation dans l’hypothèse où les Etats-Unis ne voulaient pas revenir sur leur décision d’interdire à Google de commercer avec lui. «  Cela dépend d’eux. Cependant, nous préférerions utiliser Android et son écosystème  », a souligné monsieur Hua.

Mais Huawei n’est pas non plus en excellente posture, et l’entreprise a par exemple renoncé à son ambition de devenir le numéro un mondial du smartphone, en détrônant l’actuel numéro un, Samsung.

«  Nous continuerons à nous battre pour notre survie  », a tout de même promis monsieur Hua. 

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Brèves

Le métavers est sorti de l’oeuf trop tôt

L’euphorie ayant entourée le métavers depuis près d’un an commence à s’essouffler, et les investisseurs précoces font désormais preuve de ...

Brèves

Vers un durcissement des sanctions contre les squatteurs ?

C’est le député Rennaissance Guillaume Kasbarian, également président de la commission des affaires économiques, qui est à l’origine de cette ...