Pékin se sert de Twitter et Facebook contre les manifestants à Hongkong

Pékin se sert de Twitter et Facebook contre les manifestants à Hongkong

Lundi 19 août, Twitter et Facebook ont accusé les autorités chinoises d’avoir créé de faux comptes pour discréditer et diviser les manifestants pro-démocratie à Hongkong. « Nous avons identifié de larges ensembles de comptes qui se comportaient de façon coordonnée de manière à amplifier les messages concernant les manifestations à Hongkong », a révélé Twitter. 

Preuves de l’implication chinoise

Les deux réseaux sociaux américains étant interdits en Chine, les agents de la République populaire ont dû faire appel à des VPN (des réseaux virtuels) pour contourner les restrictions géographiques. Et d’autres agents ont même fait tomber le masque, en utilisant des adresses IP spécialement débloquées pour l’occasion. 

En tout, twitter aurait suspendu 200 000 comptes, avant que ceux-ci ne soient réellement actifs, et Facebook, pour sa part, affirme que plus de 15500 faux profils suivaient des pages créées par le régime et désormais clôturées. 

Tweets sponsorisés

Outre les faux profils et les pages mensongères, les autorités chinoises ont eu recours aux « tweets sponsorisés ». Ce procédé consiste à payer pour que la publication soit mise en avant sur le fil d’actualité de Twitter, ou de Facebook, car ce dispositif existe sur les deux plates-formes. 

Pas une première

Ne serait-ce qu’en Chine, ce n’est pas la première fois que Twitter est critiqué pour son rôle lors de manifestations. En juin dernier par exemple, lors du trentième anniversaire du massacre de Tiananmen, Twitter avait été accusé de respecter la censure imposée par le gouvernement chinois.

Mais Twitter est également accusé de servir d’outil de désinformation à d’autres régimes autoritaires. En octobre dernier, par exemple, le New York Times révélait que la plate-forme avait été utilisée par les services secrets saoudiens pour espionner les opposants au régime. Et Twitter aurait également été utilisé lors de l’affaire Kashoggi, des comptes automatiques ayant publié des informations pour dédouaner le gouvernement saoudien. 

Laisser un commentaire

Brèves

Parking et caves sont devenus des mines d’or

Les logements étant de plus en plus difficiles à acheter, les investisseurs se sont tournés vers les caves et les ...

Brèves

La bourse de Paris détrône la City 

Lundi 14 novembre, l’agence Bloomberg a annoncé que la Bourse de Paris avait détrôné celle de Londres en capitalisation. La ...