Tokyo veut renforcer ses intérêts économiques en Afrique

Tokyo veut renforcer ses intérêts économiques en Afrique

Du mercredi  28 au vendredi 30  août, le Japon organise la Conférence internationale sur le développement de l’Afrique (Ticad). Tokyo compte sur cet événement pour «  engager une action conséquente  » sur le continent, en y renforçant notamment la présence de ses entreprises. 

Plus justes que les Chinois

Selon Masahiko Kiya, l’un des diplomates japonais responsables de la Ticad, les infrastructures développées  «  avec des investissements ou des prêts chinois peuvent parfois aboutir à un endettement très lourd pour certains pays  ». La « qualité supérieure  »  des infrastructures japonaises assure  «  un coût moins élevé sur le long terme », explique le diplomate, rappelant que «  la seule livraison de l’infrastructure ou de l’équipement n’est pas la fin du projet  ».

Et pour Sawaka Takazaki, directeur adjoint de la division Moyen-Orient et Afrique de l’Agence publique japonaise de promotion du commerce extérieur (Jetro), la Ticab est l’occasion pour le Japon de vanter «  ses prêts pratiques et bien planifiés  ».

Moins intrusifs et dominateurs

Mais même si les infrastructures japonaises sont plus «  transparentes et de qualité  », en Afrique, le Japon souffre aujourd’hui de sa «  diplomatie silencieuse et non impliquée  », estime Mohamed Diatta, chercheur à l’Institute for Security Studies, en Ethiopie. «  Le Japon est un partenaire de développement moins intrusif que des pays comme la Chine ou la Russie, analyse monsieur Diatta, il n’a pas une présence dominatrice.  » 

«  Le Japon contribue depuis longtemps au développement socio-économique du Rwanda, mais il ne joue néanmoins pas dans la même division que la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l’Union européenne en ce qui concerne son influence dans ce pays  », constate, pour sa part, le commentateur politique rwandais Christopher Kayumba.

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Brèves

Monoprix se lance dans la location de biens

Grâce à son nouveau service baptisé « Je m’appelle reviens », Monoprix permet désormais à ses clients de louer des ...

Brèves

Les chaînes de télé ressemblent de plus en plus aux plateformes de streaming

Pour rivaliser avec les géants américains du streaming (Netflix, Prime Vidéo, Disney+, Apple TV), les chaînes de télé françaises (Arte, ...