Privé de Google, Huawei fait au mieux

Privé de Google, Huawei fait au mieux

Jeudi 19 septembre, le géant de Shenzhen a présenté sa dernière série de téléphones, les Mate 30. Toutefois, bien que la présentation ait eu lieu à Munich, Huawei n’a pas annoncé de date de sortie pour l’Europe.  

Miser sur les performances de l’appareil

Le Mate 30 et le Mate 30 Pro, qui seront respectivement vendus à 799 euros et 1099 euros, auront des capacités à la hauteur de leur prix. Huawei a en effet investi des sommes considérables en recherche et développement ( 15  milliards de dollars en  2019 soit 13,6  milliards d’euros ) pour booster les performances de ses smartphones en termes de vidéo, de photo, de processeurs, et de gadgets d’utilisation. Par exemple, le Mate 30 sera doté d’une fonctionnalité grâce à laquelle les notifications à l’écran ne seront visibles que par le propriétaire du téléphone, grâce à un système de reconnaissance faciale.

Toutefois, rien n’indique que ces prouesses technologiques vont bien compenser le manque des utilisateurs, qui seront privés de leurs applications préférées, telles Gmail, Maps, Google, YouTube, ainsi que du Play Store, le magasin d’application de Google sur lequel ils téléchargeaient leurs applications. D’ailleurs, outre Google, les clients de Huawei seront également privés d’autres applications américaines, comme Netflix ou encore Tinder. En effet, le chinois ayant été placé sur la liste noire de Washington, les compagnies américaines doivent obtenir une autorisation préalable pour collaborer avec lui, autorisation qui n’a jusqu’à maintenant jamais été délivrée.

Pour pallier ce manque, Huawei a développé son propre magasin d’applications, qui dispose déjà de 11  000 applications pré-installées, et de 44  000 accessibles par internet, et la compagnie a également débloqué 1 milliard de dollars, uniquement pour optimiser ses applications. 

Le géant de Shenzhen n’a donc maintenant plus qu’à convaincre les utilisateurs de changer leurs habitudes, un défi de taille, peut-être insurmontable, mais qui conférerait à Huawei une totale autonomie s’il était gagné.

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Brèves

« Global gateway », les nouvelles routes de la soie européennes

Mercredi 1 décembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté le nouveau plan d’investissement de ...

Techno

Elizabeth Holmes, l’arnaque qui a changé notre regard sur la Silicon Valley

Fondatrice de la start-up Theranos spécialisée dans les tests sanguins, Elizabeth Holmes était censée révolutionner le secteur de la santé. ...