Remariage des deux sociétés mères de Marlboro

Remariage des deux sociétés mères de Marlboro

Après le divorce survenu en 2008, c’est maintenant l’heure du remariage entre les deux maisons mères de Marlboro, Altria, qui produit la marque aux Etats-Unis, et Philip Morris international, qui la commercialise dans le reste du monde. Les deux cigarettiers américains ont en effet annoncé, mardi 27  août, discuter d’une éventuelle fusion entre égaux. 

55 milliards de dollars de chiffre d’affaires 

Si cette fusion se réalise, elle devra s’adapter aux grands bouleversements qui frappent le marché du tabac de nos jours, causés notamment par la baisse de la consommation de cigarettes, en Europe et aux Etats-Unis. 

En effet, chez Philip Morris International, les ventes de cigarettes ont par exemple baissé de 2,1  % en  2018. Mais l’activité reste tout de même très lucrative, puisque le chiffre d’affaires du cigarettier a atteint les 30  milliards de dollars (27  milliards d’euros) en 2018, pour un bénéfice net de 7,9 milliards de dollars. Et Altria n’est pas loin derrière, avec un chiffre d’affaires de 25,4  milliards de dollars, pour un bénéfice net de 7 milliards de dollars. 

En cas de fusion, le nouvel ensemble atteindrait donc un chiffre d’affaires record de 55  milliards de dollars.

L’heure est à la diversification

Pour pallier la baisse des ventes de cigarettes, les deux cigarettiers cherchent donc à diversifier leurs activités, et n’hésitent pas à investir des sommes faramineuses pour découvrir la nouvelle poule aux œufs d’or. 

Altria a parié sur le cannabis et le vapotage. En décembre  2018, la compagnie a ainsi misé 1,8  milliard de dollars pour s’emparer de 45  % du capital de la société canadienne Cronos, et quelques jours plus tard, elle a dépensé 13  milliards de dollars pour acquérir 35  % de la start-up californienne Juul, spécialisée dans le vapotage.

Philip Morris International a, pour sa part, choisi de tout miser sur son produit de vapotage Iqos, qui offre un tabac chauffé et pas brûlé, apparemment meilleur pour la santé. Iqos est d’ailleurs déjà vendu dans de nombreux pays, dont la France, et également aux Etats-Unis depuis avril 2019. 

Etienne Toussaint a un Master d'Economie. Il est journaliste pour différents médias en ligne. Il est rédacteur pour Confluences.

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...