Nouvelle levée de fonds pour le géant chinois du Web Alibaba

Nouvelle levée de fonds pour le géant chinois du Web Alibaba

Après avoir récolté 25 milliards de dollars lors de son entrée en Bourse à New York il y a 5 ans, Alibaba vient de lever 11,7 milliards d’euros à la bourse de Hongkong mardi 26 novembre. L’opération est la plus importante de la bourse hongkongaise depuis 2010.

Besoins grandissants

Alibaba, fort de ses 29  milliards d’euros de trésorerie, de son chiffre d’affaires de 15  milliards d’euros ( + 40  % au troisième trimestre), et de ses 103  000 employés, est déjà important, mais ses besoins ne cessent de croître ; aussi bien en matière de développement, en testant de nouveaux modèles, qu’en matière d’investissement, avec l’acquisition de nombreuses start-ups. «  Ils prévoient d’investir davantage sur les livraisons de repas et de services, et veulent continuer à se développer dans le cloud, un secteur qui nécessite beaucoup d’investissements dans les data centers  », explique Michael Norris, d’Agency China, une agence de conseil de Shanghaï. 

Cette opération devrait permettre à la Bourse hongkongaise de rester la première place financière mondiale pour la deuxième année consécutive, en termes de levées de capitaux. Une prouesse rendue possible grâce au changement de règles opéré à Honkong en 2018, qui a permis aux entreprises d’émettre des actions avec droits de votes différenciés, essentiels aux fondateurs des start-ups pour garder le contrôle de leur entreprise.

Choix stratégique

Alibaba mise aujourd’hui sur une place financière asiatique, car il aura affaire à des investisseurs qui le connaissent déjà. «  Les investisseurs chinois vont maintenant pouvoir acheter des actions d’Alibaba. Non seulement ce groupe fait partie de leur vie quotidienne, mais ils savent qu’Alibaba est un géant qui continue à grandir  », explique Chen Jiahe, directeur des investissements chez Novem Arcae Technology.

Mais le choix s’est également porté sur Hongkong à cause de la guerre économique opposant Washington et Pékin, ainsi qu’en raison de la crise politique hongkongaise. «  En ces temps de changement, nous continuons à croire que le futur de Hongkong reste radieux », a déclaré le PDG d’Alibaba, Daniel Zhang.

Laisser un commentaire

Brèves

Monoprix se lance dans la location de biens

Grâce à son nouveau service baptisé « Je m’appelle reviens », Monoprix permet désormais à ses clients de louer des ...

Brèves

Les chaînes de télé ressemblent de plus en plus aux plateformes de streaming

Pour rivaliser avec les géants américains du streaming (Netflix, Prime Vidéo, Disney+, Apple TV), les chaînes de télé françaises (Arte, ...