Amende de 150 millions d’euros contre Google

Amende de 150 millions d’euros contre Google

Vendredi 20 décembre, l’Autorité de la concurrence a infligé une amende de 150 millions d’euros à Google pour abus de position dominante vis-à-vis des annonceurs qui utilisent les services de sa régie publicitaire, Google Ads.

«  Protéger nos utilisateurs  »

Le gendarme de la concurrence reproche notamment à Google d’imposer des règles « opaques et difficilement compréhensibles » aux annonceurs qui utilisent Google Ads, et de les appliquer de façon « inéquitable et aléatoire », certains de ses clients se retrouvant exclus de sa plate-forme publicitaire.

« Cela conduit à des dommages à la fois pour les clients annonceurs mais aussi pour les utilisateurs du moteur de recherche », explique l’Autorité dans un communiqué.

Par exemple, cette amende de 150 millions d’euros fait suite à une plainte déposée en 2015 par GibMedia, une société française spécialisée dans les sites d’informations sur la météo (Info-meteo.fr), les données d’entreprises (Pages-annuaire.net) et les renseignements téléphoniques (Annuaires-inverse.net). GibMedia reprochait notamment à Google d’avoir suspendu, sans préavis, son compte sur la plate-forme publicitaire, qui lui permettait de promouvoir ses sites Internet.

« Gibmedia diffusait des publicités pour des sites Web conduisant les utilisateurs à payer pour des services à des conditions de facturation qui n’étaient pas claires, s’est défendu Google.  Nous ne voulons pas ce genre de publicités sur notre plateforme, c’est pourquoi nous avons suspendu Gibmedia et renoncé aux revenus publicitaires pour protéger nos utilisateurs de conséquences dommageables. Nous ferons appel de cette décision. »  

Pas une première

« Google a mis en œuvre ces pratiques alors même qu’elle a été régulièrement alertée sur l’importance du respect des règles de concurrence », rappelle l’Autorité de la concurrence.

Et effet, le géant américain a déjà fait l’objet de plusieurs sanctions de la Commission européenne pour des pratiques anti-concurrentielles, le total de ces amendes s’élevant à 8,25 milliards d’euros. En 2017, Google a écopé d’une première amende de 2,42 milliards d’euros pour avoir favorisé son service de comparaison de prix, Google Shopping  ; en 2018, il a du payer 4, 34 milliards d’euros pour avoir privilégier son système d’exploitation mobile, Android  ; et en mars 2019, il a été frappé d’une amende de 1,49 milliard d’euros pour pratiques abusives concernant la publicité en ligne.

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...