Apple débarque en Inde

Apple débarque en Inde

La marque à la pommer compte y démarrer la production de l’iPhone XR, et surtout, elle prévoit d’ouvrir le premier Apple Store indien, à Bombay. 

Celui-ci verra le jour en septembre 2020, dans le gigantesque centre commercial qui sera inauguré dans le quartier d’affaires de Bandra Kurla Complex (BKC), près de l’aéroport international, au mois d’avril  2020. Sur le toit-terrasse de ce bâtiment futuriste se trouvera un drive-in, un cinéma où les habitants de Bombay pourront venir voir leur film en voiture. 

Retard d’Apple

L’Inde a beau être le deuxième plus grand marché de smartphones au monde (142,2  millions d’appareils vendus en  2018) et le plus florissant (+ 14,5  % entre 2017 et 2018), Apple à du mal à s’y implanter. En cause, des prix bien plus élevés que ceux de ses concurrents, auxquels viennent s’ajouter 20  % de droits de douane. 

Par exemple, l’iPhone XR à 64 gigabits de mémoire est vendu 47 900 roupies (610 euros) alors que son concurrent, le Samsung Galaxy S9, est disponible à partir de 29 999 roupies (382 euros). Pourtant Apple ne désespère pas, et espère prochainement s’approprier «  un tiers  » des ventes indiennes. Ambitieux quand on sait que ses ventes ont chuté de moitié en 2018, et que pour l’instant, sa part de marché s’établit à  «  1  % en volume et 3  % en valeur  ». 

«  Make in India  »

L’optimisme de la firme tient au fait que jusqu’ici elle devait obligatoirement passer par des réseaux de franchises indiens pour vendre ses iPhone et iPad, car, contrairement à ses concurrentes, elle ne fabriquait pas ses produits en Inde. En effet, la réglementation du sous-continent imposait aux compagnies étrangères de se procurer  «  au moins 30  %  »  de leurs composants auprès de fournisseurs indiens pour pouvoir vendre leurs produits en propre, impensable pour Apple.

Toutefois, la nouvelle politique engagée par Narendra Modi baptisée «  Make in India  », qui consiste à faire de l’Inde le nouvel atelier du monde pour la moderniser, permettra à Apple de construire ses téléphones sans se soucier des anciennes contraintes. «  L’idée du gouvernement est de faire passer le marché indien du téléphone de 25  milliards à 400  milliards de dollars d’ici à 2024, dont une part substantielle sera destinée à l’export  », explique Pankaj Mohindroo, président de l’association professionnelle Indian Cellular &  Electronics.

Laisser un commentaire

Brèves

Parking et caves sont devenus des mines d’or

Les logements étant de plus en plus difficiles à acheter, les investisseurs se sont tournés vers les caves et les ...

Brèves

La bourse de Paris détrône la City 

Lundi 14 novembre, l’agence Bloomberg a annoncé que la Bourse de Paris avait détrôné celle de Londres en capitalisation. La ...