Le Pentagone choisit Microsoft

Le Pentagone choisit Microsoft

Jeudi 14  novembre, Amazon a contesté l’obtention par Microsoft d’un gros contrat de stockage de données en ligne de 10  milliards de dollars ( 9  milliards d’euros ) avec le Pentagone. Ce contrat dit «  JEDI  » vise à moderniser l’ensemble des systèmes informatiques de l’armée en y intégrant une intelligence artificielle.

«  Lacunes évidentes  »

«  De nombreux aspects du processus d’évaluation du contrat comportaient des lacunes évidentes, des erreurs et des préjugés sans équivoque. Il est important que ces questions soient examinées et rectifiées  », a déclaré le groupe jeudi. Amazon avait déjà fait part de son intention de contester l’appel d’offres la semaine dernière, dénonçant  «  une influence politique importante dans ce processus  ». Le géant du e-commerce faisait ici allusion à l’hostilité bien connue du président américain envers Amazon, qu’il accuse de «  ne pas payer ses impôts  »,  et envers Jeff Bezos, PDG d’Amazon et propriétaire du quotidien Washington Post, bête noire de Donald Trump. 

Or, même si le président américain a bien demandé à des conseillers d’enquêter sur le contrat JEDI, l’évaluation a été menée  «  librement et manière juste, sans influence extérieure  », assure le ministre américain de la défense, Mark Esper. 

«  Microsoft a réduit l’écart  »

«  Microsoft a réduit l’écart sur son concurrent. Mais le secteur de la défense reste un vaste champ de possibilités pour Amazon  », explique Daniel Ives, analyste à la société de services financiers Wed bush Securities.

En effet, malgré ce revers, Amazon reste  «  pleinement engagé  »  dans la défense, avec 47  % du marché, contre 22  % pour Microsoft et 7  % pour Google, selon la banque Goldman Sachs. Le géant du e-commerce traite notamment les données de la CIA, qui doit renouveler son contrat à partir de 2020. Amazon devra cependant impérativement remporter cet appel d’offres s’il souhaite conserver sa place de numéro 1.

Laisser un commentaire

Brèves

Les chaînes de télé ressemblent de plus en plus aux plateformes de streaming

Pour rivaliser avec les géants américains du streaming (Netflix, Prime Vidéo, Disney+, Apple TV), les chaînes de télé françaises (Arte, ...

Brèves

Les Français prêts à réduire leur consommation d’énergie 

En raison de la guerre du gaz entrainée par le conflit en Ukraine, les Français vont certainement devoir réduire leur ...