Carlos Ghosn en fuite au Liban

Carlos Ghosn en fuite au Liban

Dans la nuit du dimanche 29 décembre au lundi 30 décembre 2019, l’ex-PDG de Renault-Nissan assigné à résidence à Tokyo depuis avril pour des accusations de fraude fiscale, a quitté le Japon pour Beyrouth en violation de son contrôle judiciaire. 

Départ sous une fausse identité

Carlos Ghosn aurait discrètement quitté sa maison du quartier huppé de Hiroo, située dans le centre de Tokyo, pour rejoindre un petit aéroport à l’extérieur de la ville. Une «  évasion  » en totale violation de ses conditions d’assignation à résidence qui lui interdisaient de voyager à l’étranger, exécutée au nez et à la barbe des policiers japonais qui surveillaient son domicile. Ressortissant libanais, Carlos Ghosn a pu entrer sur le sol libanais avec une simple pièce d’identité. 

D’après une source citée par la chaîne publique japonaise NHK, les services d’immigration japonais n’auraient enregistré aucune sortie du territoire sous le nom de Carlos Ghosn. Ce point laisse supposer l’utilisation d’un vrai-faux passeport par l’ancien patron de Renault-Nissan, et peut-être l’implication des autorités libanaises dans cette évasion. Les autorités japonaises ont donc contacté l’ambassade du Liban pour avoir des éclaircissements à ce sujet, mais la délégation libanaise à nier en bloque. 

L’autre hypothèse est que l’opération a été orchestrée par Carole Ghosn, qui se trouvait dans l’avion avec son époux, cependant les conditions de résidence de Carlos Ghosn lui interdisaient de voir son épouse ou de communiquer avec elle. 

«  Libéré de l’injustice  »

«  Je n’ai pas fui la justice, je me suis libéré de l’injustice et de la persécution politique  », a déclaré Carlos Ghosn dans un communiqué à la presse. 

Le parquet japonais pourrait avoir reçu de nouveaux éléments à charge émanants d’une banque suisse et de paradis fiscaux, notamment les îles Vierges et Dubaï, révèle une source proche, selon laquelle Carlos Ghosn aurait donc pris peur.

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...