Le coronavirus s’invite chez France Télévisions et bouleverse le CSA

Le coronavirus s’invite chez France Télévisions et bouleverse le CSA

Le 30 mars, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a annoncé, pour cause de coronavirus, le report au mois de juillet de plusieurs procédures en cours. Parmi elles, celle du choix de la présidence du groupe France Télévisions, aujourd’hui occupée par Delphine Ernotte.

Le CSA reporte le choix du nouveau PDG de France Télévisions

Initialement attendue début mai, l’annonce, par le CSA, du nom du nouveau président de France Télévisions attendra fin juillet. Ce report, dû à l’épidémie de coronavirus, vient chambouler un calendrier arrêté de longue date. En effet, le choix de la présidence du groupe de l’audiovisuel public est un processus rodé obéissant à un calendrier jusqu’ici scrupuleusement respecté. Le mandat du PDG sortant se termine généralement en août, et le choix de son successeur doit être arrêté et connu début mai afin de permettre à une hypothétique nouvelle équipe de se mettre en place. L’audiovisuel est en effet un service public particulier qui requière une cohérence importante. Ce délai entre le choix du CSA et la prise de fonction, ou la reconduction, permet donc d’assurer la continuité des activités.

Plusieurs étapes viennent rythmer cette décision du CSA. Les candidatures devaient tout d’abord être déposées avant le 2 avril, puis être rendues publiques le 8 avril. Après étude des dossiers et entretiens individuels, le CSA avait prévu de rendre publique sa décision le 6 mai. La seule nouveauté dans la procédure de cette année 2020 intervenait sur le caractère public des auditions des candidats, une nouvelle règle appliquée pour apporter plus de transparence.

Face à l’épidémie de coronavirus, le CSA a pourtant décidé de reporter ce processus. Un nouveau calendrier a donc été mis en place. La liste des candidatures recevables ainsi que les noms des candidats admis aux auditions seront donc annoncés le 15 juillet, ces derniers ayant jusqu’au 10 pour déposer leur dossier. Afin de rendre une décision « au plus tard » le 24 juillet, le conseil de l’audiovisuel a prévu de faire commencer ces auditions le 20. Ne laissant au candidat retenu qu’un petit mois pour choisir son équipe et préparer la succession. Sauf si Delphine Ernotte, actuelle PDG de France télévisions et candidate à sa propre succession, obtient une reconduction de son mandat.

2020 : dernier choix du CSA pour la présidence de France Télévisions

Conformément à la réforme gouvernementale de 2019, le secteur de l’audiovisuel public français va connaître une mutation importante. Cela découle d’une promesse de campagne du Président Macron. Franck Riester, ministre de la Culture, l’annonçait le 25 septembre 2019, les entreprises de l’audiovisuel public vont fusionner en une seule structure : France Médias. Cette holding regroupera ainsi France Télévisions, France Média Monde, l’Institut National de l’Audiovisuel et Radio France. En plus de répartir les budgets entre chacune des sociétés, France Média sera en charge de la définition des orientations stratégiques de ses membres. Censée entrer en activité en 2022, cette réforme affectera aussi les modalités de choix des patrons de l’audiovisuel, qui seront nommés par leurs conseils d’administration. 2020 est donc la dernière année où le CSA sera en charge de la nomination du PDG de France Télévisions. Ce mandat sera d’ailleurs amputé de moitié et se terminera en 2022, c’est-à-dire dès la mise en place de la holding France Médias.

Dans ce contexte, la question de la continuité et de la pérennité du service public se pose plus fortement. En cas de choix d’une nouvelle direction, France Télévisions devra donc définir de nouvelles équipes et établir une stratégie entre juillet et août, tout en n’ayant qu’un an et demi pour réaliser ses objectifs. C’est dans l’optique d’une continuité de son mandat que Delphine Ernotte a déclaré vouloir « conduire la télévision de service public vers cette nouvelle holding et passer le relais en étant heureuse et fière du travail accompli ensemble » le 7 janvier 2020 lors de ses vœux.

 

Laisser un commentaire

À la une

La propagation du Covid-19 aggrave la malnutrition à l’échelle mondiale

Le pire est à craindre dans les pays du Sud, alerte l’ONU, qui évoque un « contexte d’insécurité alimentaire aiguë ...

À la une

Apple contre Bruxelles : un partout, balle au centre

Un camouflet pour Bruxelles. La Commission désavouée. Victoire judiciaire éclatante pour Apple.  Les médias ont choisi de traiter sous l’angle ...