Les pays exportateurs de pétrole réduiront bientôt leur production

Les pays exportateurs de pétrole réduiront bientôt leur production

Confrontés à une baisse de la demande liée à la pandémie de coronavirus, les pays exportateurs de pétrole sont convenus dimanche de la « plus grande baisse de production de l’histoire », afin de faire remonter les prix. 

«  Réduction de 9,7 millions de barils par jour  »

« L’accord unanime des 23 pays participants » prévoit la « réduction de 9,7 millions de barils de pétrole » à partir du 1er mai, a twitté dimanche la représentante mexicaine Rocio Nahle Garcia. La participation du Mexique n’était pourtant pas évidente, le pays ayant refusé vendredi un premier accord prévoyant une baisse de la production mondiale en mai et juin de 10 millions de barils par jours ( soit 400 000 pour le Mexique seul ).

La rencontre « s’est terminée par un consensus des producteurs de l’OPEP+ sur les baisses de production à partir de mai », a twitté le ministre saoudien de l’énergie, Abdul Aziz bin Salman, alors que son homologue koweitien, Khaled al-Fadhel, a fait état, lui, d’un accord « historique pour réduire la production des Etats membres de l’Opep+ de près de 10 millions de barils par jour, à dater du 1er mai ».

« Le pire est pour l’instant évité »

« Cet accord va permettre de sauver des centaines de milliers d’emplois dans le secteur de l’énergie aux États-Unis », s’est félicité le président américain Donald Trump sur twitter, remerciant au passage le président russe Vladimir Poutine et le roi Salmane d’Arabie saoudite pour leur participation à ce « très bon accord pour tous ». 

« L’OPEP+ a réussi aujourd’hui à conclure un accord historique pour réaliser la plus grande baisse de production de l’histoire », estime l’analyste de Rystad Energy, Bjornar Tonhaugen. Et « même si les réductions de production sont inférieures à ce dont le marché avait besoin, le pire est pour l’instant évité », assure son collègue, Magnus Nysveen.

Laisser un commentaire

À la une

La propagation du Covid-19 aggrave la malnutrition à l’échelle mondiale

Le pire est à craindre dans les pays du Sud, alerte l’ONU, qui évoque un « contexte d’insécurité alimentaire aiguë ...

À la une

Apple contre Bruxelles : un partout, balle au centre

Un camouflet pour Bruxelles. La Commission désavouée. Victoire judiciaire éclatante pour Apple.  Les médias ont choisi de traiter sous l’angle ...