Aucun profit pour Amazon au deuxième trimestre

Aucun profit pour Amazon au deuxième trimestre

Jeudi 30 avril, le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, a révélé qu’il y aurait bien un bénéfice au printemps, qui devrait avoisiner les 4 milliards de dollars, mais que cette somme serait réinvestie dans la gestion de la crise du Covid-19. 

Compenser les pertes

«  Si vous êtes actionnaire d’Amazon, vous devriez vous asseoir, parce que nous avons de grandes ambitions ( concernant le coronavirus ) », a déclaré le milliardaire jeudi, pour préparer ses actionnaires à la mauvaise nouvelle. «  Dans des circonstances normales, au cours du prochain trimestre, nous devrions réaliser un bénéfice d’exploitation de quelque 4  milliards de dollars ou plus. Mais ce ne sont pas des circonstances normales. Au lieu de cela, nous nous attendons à dépenser la totalité de ces 4  milliards de dollars, et peut-être un peu plus, pour des dépenses liées au Covid-19  », a rappelé Jeff Bezos.

«  J’ai confiance en nos actionnaires qui s’intéressent au long terme. Ils comprendront et approuveront notre approche. A vrai dire, ils n’en attendent pas moins de nous  », a-t-il ajouté à la fin de son annonce. 

Relancer la productivité

Les actionnaires seront donc directement touchés au porte-feuille, dans l’espoir de compenser les pertes dues à la crise du coronavirus, et le bénéfice d’exploitation enregistré au second trimestre sera entièrement dédié à la relance de la productivité, lourdement affectée par les mesures de distanciation sociale mise en place pour contenir l’épidémie.  

En effet, au premier trimestre 2020 Amazon a engrangé un chiffre d’affaires de 75,5  milliards de dollars, soit une hausse de 26  % par rapport à l’année dernière, alors que son bénéfice net a chuté de 29  %, à 2,5  milliards. «  Il y a beaucoup d’incertitudes dans le monde en ce moment et le meilleur investissement que nous puissions réaliser porte sur la sécurité et le bien-être de nos centaines de milliers d’employés  », a conclu le PDG. 

Laisser un commentaire

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...

Brèves

Le métavers est sorti de l’oeuf trop tôt

L’euphorie ayant entourée le métavers depuis près d’un an commence à s’essouffler, et les investisseurs précoces font désormais preuve de ...