Les auto-écoles sont particulièrement touchées

Les auto-écoles sont particulièrement touchées

Ces entreprises, souvent de petite taille, ont été particulièrement touchées par la crise du coronavirus, et 30 % d’entre elles pourraient être contraintes de fermer boutique.

Charges trop importantes

Malgré un geste de l’Etat, qui a décidé de reporter le prélèvement des charges patronales pour les entreprises de moins de 10 salariés ayant subi une fermeture administrative, les professionnels du secteur s’inquiètent de l’impact qu’auront toutes leurs dépenses mises bout à bout. 

Parmi eux, Philippe Beaudouin, gérant d’une auto-école à Perpignan, rappelle que bien que «  certaines (charges) sont reportées, ça va exploser quand il faudra les rattraper ». « C’est une bouffée d’oxygène, car le report en soi n’était pas une solution. Ça nous donne un peu de visibilité, mais d’autres charges courent comme celles de la location des voitures ou des loyers. L’avenir n’est pas rose », s’inquiète le gérant. 

Réouverture incertaine

Sur le papier, les auto-écoles ont réouvert le 11 mai, mais sur le terrain la situation reste floue. En effet, celles-ci pourront rouvrir sur décision du préfet partout sur le territoire, mais aucune information supplémentaire n’est donnée. « Je dis à mes membres de se préparer à rouvrir, explique Philippe Colombani, président du syndicat d’auto-école Unic, mais certains ne veulent pas parce qu’ils ont la trouille ». « C’est le gérant de l’auto-école qui doit décider des mesures qu’il prendra et on va se fier au protocole national, ajoute Philippe Beaudouin. On est à quelques jours de la reprise, on aurait aimé avoir quelque chose de plus carré ».

Des mesures devront être prises  : « casque, masque, gel, nettoyage de la voiture entre chaque leçon, aération, pas de climatisation  », énumère monsieur Beaudouin, qui rappelle toutefois que « même si nos marges sont déjà très faibles, on ne répercutera pas sur les prix ». « On prenait déjà de plein fouet la concurrence des plateformes en ligne, on n’avait pas besoin de ça », ajoute-t-il, amer. 

Laisser un commentaire

Brèves

Leclerc résiste bien à la crise

Le groupe ne devrait pas avoir besoin de plans sociaux, et prévoit même de reverser des primes importantes à ses ...

Brèves

Effondrement du marché du cuir

La surconsommation de viande, associée à la baisse de la consommation de produits à base de cuir, a entraîné un ...