Microsoft ferme ses magasins

Microsoft ferme ses magasins

Vendredi 26 juin, le géant Microsoft a annoncé qu’il allait fermer la quasi-totalité de ses magasins dans le monde, ne conservant que ceux où les clients peuvent tester les produits.

Succès du e-commerce

«  Nos ventes ont progressé en ligne à mesure que notre catalogue de produits s’est étoffé de nombreuses offres numériques, et notre super équipe a démontré sa capacité à servir nos clients au-delà des lieux physiques  », a fait savoir le vice-président du groupe en charge des enseignes, David Porter, dans un communiqué. Microsoft affirme en effet que ses sites internet de vente sont visités par plus de 1,2  milliard de personnes tous les mois.

En tout, plus de 80 magasins vont fermer leurs portes, et seuls les «  Microsoft Experience Centers  » (MEC), les magasins où les visiteurs peuvent essayer les produits, resteront ouverts. L’enseigne a également annoncé que les MEC de Londres, New York et Sydney seraient «  ré-imaginés  ».

Distanciation physique

«  Nos équipes vont continuer à servir nos clients depuis nos bureaux ou depuis chez eux et nous allons continuer à développer notre équipe diverse  », a expliqué David Porter sur Linkedin. Pour ce faire, Microsoft compte investir massivement pour répondre aux attentes de ses clients à distance, grâce, notamment, à des tutoriels, des vidéos explicatives, et d’autres outils de soutiens. 

Mais il faut dire que Microsoft est déjà bien armée en ce qui concerne la distanciation physique, l’enseigne possédant ses propres logiciels et services de télétravail et d’éducation à distance. Le groupe est également très actif en matière de jeu vidéo en ligne (Xbox, Windows, …) bien qu’il vienne de fermer sa plateforme de streaming de jeu vidéo Mixer.

Laisser un commentaire

Green

Pollution numérique : le rapport alarmant du Sénat

En plein débat sur la 5G, les sénateurs français viennent de publier un rapport alarmant sur les conséquences environnementales de ...

Brèves

Recherche de financements pour l’industrie de défense 

La crise économique à venir risque d’entraîner un effondrement des commandes et des exportations de matériel militaire. Pour résister à ...