Coca-Cola compte relever le défi du plastique 

Coca-Cola compte relever le défi du plastique 

Jeudi 3 décembre, l’entreprise Coca-Cola European Partners (CCEP), l’embouteilleur de Coca-Cola en Europe de l’Ouest, a déclaré vouloir atteindre la neutralité carbone d’ici à 2040. 

250 millions d’euros sur trois ans 

La France prévoyant d’interdire les emballages plastiques à usage unique en 2040, Coca-Cola souhaite prendre les devants, en accélérant sa transition écologique. Pour atteindre cet objectif ambitieux ( la neutralité carbone en 2040 ), l’enseigne a adopté un plan en plusieurs étapes, la première étant de parvenir à réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030.

CCEP (détenu à un peu moins de 20 % par Coca-Cola) compte bien se donner les moyens de ses ambitions, en y consacrant 250 millions d’euros sur les trois ans à venir. Et pour motiver ses dirigeants à atteindre cet objectif, l’enseigne a décidé de les intéresser à hauteur de 15 % en cas de succès. 

« Nous ne partons pas de zéro, rappelle toutefois François Gay-Bellile, PDG de CCEP France.  Mais nous devons accélérer, notamment sur la partie des emballages qui occasionnent, au niveau européen, 43 % de nos émissions de gaz à effet de serre, devant les ingrédients (25 %) ou la réfrigération de nos boissons (16 %) ».

Plusieurs solutions envisagées

Pour relever ce défi, CCEP mise sur le perfectionnement de ses cannettes, en les allégeant et en passant de l’acier à l’aluminium, mais aussi sur le retour du verre, et l’essor du plastique recyclable (rPET).

La consigne des bouteilles est « le moyen le plus efficace pour atteindre la quantité et la qualité de rPET nécessaires dans le pays, insiste François Gay-Bellile. En 2023, toutes les marques en Europe incluront au moins 50 % de rPET avec un objectif à terme de 100 %. Mais la matière recyclée de qualité suffisante pour les produits alimentaires reste trop rare, surtout en France où la collecte est trop faible ».

Laisser un commentaire

Brèves

Mise en place de quotas de femmes dans les directions d’entreprises

Mercredi 12 mai, l’Assemblée nationale a adopté en première lecture la proposition de loi pour une «  égalité économique et ...

À la une

LVMH précise sa feuille de route environnementale

LVMH précise sa feuille de route environnementale par la voix d’Antoine Arnault. Marché d’occasion, défilés de mode, utilisation de fourrures ...