Les boursicoteurs se multiplient en France

Les boursicoteurs se multiplient en France

L’Autorité des Marchés Français (AMF) a révélé qu’en 2020, 410 000 Français avaient passé, pour la première fois, un ordre sur des actions. Ils sont donc désormais 1,4 million à posséder un compte titre.

Profils divers

Ces nouveaux actionnaires sont de tous types, allant de l’investisseur posé et calculateur au parieur le plus impulsif. « Il faut être conscient des risques, car la limite entre trading et casino est très fine. Pour les gens peu formés, c’est un jeu d’argent facile d’accès », explique Pierre, 33 ans, qui vient de se lancer en bourse.

« Normalement, mes clients, ce sont des personnes de 45-50 ans, qui ont déjà un patrimoine, et sont multipropriétaires. Maintenant, c’est du tout-venant, témoigne Ludovic Leclerc, formateur en investissement.  De l’étudiant qui va y investir toutes ses économies, aux personnes en chômage technique en raison des mesures sanitaires.»

« Pour ma part, je suis également sollicité par des ‘joueurs de casino‘ qui sont ici pour l’appât du gain. Je les refuse », ajoute le trader professionnel Bertrand MTH Trading, qui aide quelques amateurs à constituer leur portefeuille d’actions.

Vrai risque pour les parieurs

« J’ai échangé avec un jeune de 20 ans qui avait perdu toutes ses économies sur des casinos en ligne et qui espérait pouvoir se refaire en Bourse, explique Pierre. Je lui ai dit de commencer par se sevrer, puis de se former. Le livre ‘La Bourse pour les Nuls’, c’est très bien pour commencer.»

« Il faut éviter à tout prix les vendeurs de rêve qui cherchent à attirer les jeunes sur les réseaux sociaux », prévient Bertrand MTH. Car « 80% des plateformes d’investissement ou des formations en ligne, ce sont des arnaques », insiste Armand, directeur marketing.

Laisser un commentaire

Brèves

B&M a le vent en poupe

Le discounter britannique B&M, concurrent d’Action, dispose actuellement de 109 magasins dans l’Hexagone, mais ce n’est qu’un début.  Quelques difficultés ...

Brèves

La France tient son alternative au SCAF

Lors de sa dernière audition à l’Assemblée nationale, l’ancien Délégué général pour l’armement (DGA) Joël Barre (remplacé le 31 juillet ...