Le premier vaccin français sera pour … le Royaume-Uni

Le premier vaccin français sera pour … le Royaume-Uni

La start-up nantaise spécialisée en biotechnologie Valneva devrait livrer ses premières doses à l’automne 2021. Faute de financement en France, cette dernière s’est tournée l’an passé vers le Royaume-Uni, qui sera donc prioritaire pour recevoir ses vaccins. 

100 millions de doses

La production du vaccin a d’ores et déjà commencé sur le site écossais de Valneva, dans la ville de Livingston, qui devrait livrer ses premières doses au début du second semestre 2021. La Grande-Bretagne a pour l’instant commandé 100 millions de doses, et mis une option sur 90 millions de doses supplémentaires. Valneva est également en négociation avec l’Union européenne pour la vente de 60 millions de doses. 

Comme ses concurrents, la start-up a commencé la production de son vaccin avant même l’autorisation de sa mise sur le marché. L’entreprise est d’ailleurs encore dans les essais, et vient seulement de finir de recruter les patients pour sa phase 2, dont les résultats seront connus d’ici trois mois. 

«  Le gouvernement britannique a été plus rapide à réagir  »

Affichant un chiffre d’affaire de 130 millions d’euros, Valneva ne pouvait rivaliser avec les géants de la biotech à moins de faire appel à des investisseurs extérieurs. Le Royaume-Uni a donc répondu présent à son appel (financement de 16 millions d’euros cet été, puis acompte de de 470 millions d’euros sur les commandes de doses), lui permettant ainsi de démarrer les essais cliniques et la production de son vaccin.

« Nous avions sollicité la France parmi d’autres gouvernements, mais le gouvernement britannique a été plus rapide à réagir, explique Franck Grimaud, directeur général de Valneva. Le Royaume-Uni nous a approchés pour dire : vous avez une usine en Écosse, votre vaccin inactivé nous intéresse  ».

« Il est faux de dire que Valneva n’a pas eu de réponse de l’État français: nous avons eu des discussions nourries avec le laboratoire dès le 6 mai 2020, s’est défendu la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher. Mais Valneva a pris la décision d’avancer au Royaume-Uni, où ils disposaient par ailleurs de leur unité de production ». 

Laisser un commentaire

Brèves

Cartes Pokemon, la nouvelle valeur refuge

Boosté par la crise sanitaire et le temps libre en résultant, l’intérêt pour les cartes Pokémon a récemment atteint des ...

Business

Le prix de l’électronique va augmenter en 2021

Les semi-conducteurs se faisant rares, les produits électroniques en tout genre (smartphones, ordinateurs, tablettes, consoles, …) vont voir leur prix ...