Julien Carmona, Catherine MacGregor, Jean-Marie Tritant… Les patrons à suivre en 2021

Julien Carmona, Catherine MacGregor, Jean-Marie Tritant… Les patrons à suivre en 2021

Rentrée des classes. Récemment nommés à la tête de leur entreprise, plusieurs patronnes et patrons vont faire l’objet d’une attention toute particulière en cette rentrée 2021. Tour d’horizon.

Jean-Marie Tritant – Unibail Rodamco Westfield

Venu remplacer Christophe Cuvillier parti par la petite porte après une augmentation de capital avorté, le nouveau patron d’Unibail Rodamco Westfield a du pain sur la planche. Ses défis : se séparer de l’américain Westfield tout en limitant la casse, compiler avec Xavier Niel, principal artisan du départ de son prédécesseur, et, bien entendu, maintenir les performances du groupe en dépit de la crise sanitaire.

Julien Carmona – Crédit Mutuel Arkéa

Arrivé lui aussi sur fond de polémiques pour remplacer Jean-Pierre Denis à la présidence du Crédit Mutuel Arkéa, Julien Carmona est attendu au tournant sur des sujets brûlants. À commencer par le projet d’indépendance porté par son prédécesseur. Jusqu’ici, le nouveau patron de la banque mutualiste bretonne semble avoir voulu ménager la chèvre et le chou. Louant d’un côté les bienfaits du mutualisme tout en affirmant vouloir poursuivre l’œuvre de Jean-Pierre Denis synonyme de son abandon pour la banque. La fin de l’année 2021 devrait dès lors lui permettre de préciser sa position. Charge également à lui de faire oublier les nombreuses polémiques qui ont entaché la direction de la banque ces dernières années.

Benoit Bazin – Saint-Gobain

Promu de numéro 2 à numéro 1 en remplacement de Pierre-André de Chalendar, Benoit Bazin doit effectuer « une transition en douceur », symbole de la structure managériale de Saint-Gobain. Fidèle à la ligne du groupe, Benoit Bazin entend faire la part belle à l’innovation. Pour ce faire, il doit présenter, en octobre, son nouveau plan stratégique. Qui sera scruté avec attention.

Catherine MacGregor – Engie

Après 23 ans chez Schlumberger, numéro un mondial des services parapétroliers, Catherine MacGregor a pris la tête d’Engie en janvier 2021. À l’instar de ses homologues masculins, la successeure d’Isabelle Kocher ne devrait pas chômer : neutralité carbone en 2045, 50 gigawatts de production d’énergies renouvelables, plus de 15 milliards d’investissements « de croissance » ces trois prochaines années… Les objectifs que s’est fixés le groupe ne sont pas à la portée du premier venu.

Antoine de Saint-Affrique – Danone

Presque inconnu en France en raison de son parcours très international, Antoine de Saint-Affrique a été nommé, en mai dernier, en remplacement d’Emmanuel Faber à la tête d’un groupe en pleine crise de gouvernance. Son principal défi : « faire vivre le double projet économique et sociétal théorisé par le fondateur Antoine Riboud et repris par ses successeurs Franck Riboud et Emmanuel Faber », précise ainsi Le Monde. Mais aussi justifier sa rémunération, vraisemblablement supérieure à celle de son prédécesseur.

Laisser un commentaire

À la une

Réforme de la protection sociale au Royaume-Uni : oui, mais à quel prix ?

Employés et employeurs britanniques vont désormais contribuer davantage au financement des services de protection sociale. Les députés ont voté une ...

À la une

Le Crédit Mutuel Arkéa à la croisée des chemins

Quatre mois après le départ de Jean-Pierre Denis, le nouveau président du Crédit Mutuel Arkéa, Julien Carmona, fait face à ...