L’inégalité vaccinale menace la reprise économique mondiale, prévient le FMI 

L’inégalité vaccinale menace la reprise économique mondiale, prévient le FMI 

Selon le FMI, la distribution inégale des vaccins aggrave les disparités. La reprise économique semble limitée pour le moment à des régions et des pays spécifiques.

L’accès aux vaccins continue de menacer la reprise économique même si l’économie mondiale devrait croître de 6% en 2021 et de 4,9% l’année prochaine.

Dans sa mise à jour des Perspectives de l’économie mondiale publiée fin juillet, le FMI lance un avertissement en améliorant ses projections de croissance pour les économies avancées et en abaissant celles relatives au reste du monde. L’écart entre les pays à revenus élevés et faibles s’aggraverait en effet en raison du coronavirus et des déploiements très inégaux de vaccins. Selon le FMI, « l’accès aux vaccins s’est révélé être la principale ligne de faille qui divise la reprise mondiale en deux blocs ».

Près de 40 % des personnes ont en effet été complètement vaccinées dans les économies avancées, tandis que ce taux avoisine les 11% dans les pays émergents, et seulement une « infime fraction » dans les pays aux revenus les plus faibles, a déclaré Gita Gopinath, la cheffe économiste du Fonds monétaire international.

Une reprise économique à deux vitesses

Le variant Delta de COVID-19 demeure l’une des plus grandes menaces à l’horizon pour la reprise économique. Le nombre d’infection en hausse en Inde et en Asie inquiètent tandis que l’Afrique subsaharienne fait face à une troisième vague.

Face à ces nouveaux risques, le FMI a réduit de 0,4 point de pourcentage ses prévisions de croissance pour les économies émergentes et en développement. Les prévisions de croissance de l’Inde ont été réduites à 9,5% (soit de trois points). Celles de la Chine ont également été revu à à la baisse, mais seulement de quelques dixièmes de point de pourcentage pour atteindre les 8,1%.

La chef économiste Gita Gopinath a mis en garde contre l’instabilité politique et les risques géopolitiques si les inégalités continuent de s’aggraver. Le FMI a en effet révisé à la hausse les projections de croissance économiques des économies avancées. Le nouveau pourcentage atteint les 5,6% cette année, soit près d’un demi point de pourcentage de plus. Les États-Unis, le Canada, l’Italie et le Royaume-Uni devraient ainsi connaître une croissance beaucoup plus rapide que prévu cette année.

Le danger d’une circulation prolongée du Covid

L’échec de la vaccination à grande échelle pourrait cependant affecter ces pays en permettant à des variants hautement infectieux de s’installer. Selon le rapport du FMI, la reprise n’est pas assurée même dans les pays où les infections sont actuellement très faibles et si le virus circule ailleurs.

L’accès aux vaccins est donc une question à régler de toute urgence. La vaccination des personnes dans les pays pauvres devrait être « une priorité absolue » selon le Fonds monétaire international. La chef économiste Gita Gopinath a ainsi appelé les pays riches à aider les pays pauvres à accéder aux vaccins. « Une meilleure coopération mondiale sur les vaccins pourrait aider à prévenir de nouvelles vagues d’infection et l’émergence de nouveaux variants, mettre fin à la crise sanitaire plus tôt que prévu et permettre une normalisation plus rapide de l’activité, en particulier parmi les marchés émergents et les économies en développement”, indique le rapport.

Autre menace pointée par le FMI : les pressions inflationnistes qui pourraient diminuer d’ici l’année prochaine mais aussi persister à long terme : « L’incertitude reste élevée », souligne le rapport. Aux États-Unis, l’indice des prix à la consommation s’élevait à 5,4 % en juin : c’est le rythme enregistré le plus rapide depuis plus de dix ans. Cette hausse des prix, causée par les problèmes d’approvisionnement et les prix trop faibles des matières premières en 2019, pourraient obliger les banques à reconsidérer leurs politiques monétaires actuelles et freiner les mesures de relance favorables au marché, et à la croissance…

Laisser un commentaire

Brèves

L’Australie renonce à son contrat avec Naval Group

Mardi 14 septembre, le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé l’abandon du contrat prévu avec Naval Group concernant la ...

Brèves

Six Rafale de plus pour Athènes

Dimanche 12 septembre, le gouvernement grec a annoncé vouloir acquérir six Rafale neufs auprès de Dassault Aviation. Cette commande fait ...