Jennyfer donne le choix du prix à ses clientes

Jennyfer donne le choix du prix à ses clientes

Pour la rentrée 2022, l’enseigne de prêt-à-porter pour jeunes filles lance une opération marketing innovante du 17 au 25 août, consistant à proposer à ses clientes trois prix au choix pour un même produit. 

«Des fans plus que des clientes»

Après avoir misé sur l’autodérision en 2018 en se rebaptisant « Don’t call me Jennifer », la marque compte aujourd’hui sur cette opération de libre prix pour se faire une place sur les réseaux sociaux. Nous voulons toucher « des fans plus que des clientes », explique son président associé Sébastien Bismuth. En atteste les slogans sur les étiquettes  : «À ce prix-là c’est sûr on t’offre un bon karma  !» pour celles qui payent plein pot, ou « à ce prix-là on espère au mois que tu nous follow  ! » pour les plus économes.

«On n’est pas la marque la plus mode, mais nous avons la volonté d’être la plus complice avec notre cible, les 10-19 ans qu’on appelle génération Z, explique le directeur de l’enseigne, Jean-Philippe Evrot. La rentrée des classes est un moment très important pour les collégiens et lycéens, un temps fort qui se répercute sur la hausse de la demande en magasins». «Il est probable que 90% des gens choisissent le prix le moins élevé », reconnait-il, mais l’important pour nous est de séduire une communauté «qui recherche la différence ».

« Choix marketing innovant et fort »

«Le prix est la valeur monétaire qu’on accepte de payer en échange de ce que cela nous apporte», rappelle l’enseignante chercheuse Catherine Madrid. Avec le choix du prix, «la marque pourrait donc éventuellement identifier la valeur que le consommateur accorde à ses produits».

Il s’agit «d’un choix marketing innovant et fort» qui pourra «surprendre et créer de l’engagement et de l’échange sur les réseaux sociaux», estime l’économiste, rappelant que «le shopping est un sujet de prédilection pour la génération Z». 

Laisser un commentaire

Brèves

L’Australie renonce à son contrat avec Naval Group

Mardi 14 septembre, le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé l’abandon du contrat prévu avec Naval Group concernant la ...

Brèves

Six Rafale de plus pour Athènes

Dimanche 12 septembre, le gouvernement grec a annoncé vouloir acquérir six Rafale neufs auprès de Dassault Aviation. Cette commande fait ...