La CFDT n’est pas anti-pass 

La CFDT n’est pas anti-pass 

A l’occasion du huitième samedi consécutif de mobilisation contre le pass sanitaire, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a tenu à expliquer pourquoi la CFDT n’appelait pas à manifester. 

«Il y a des gens qui sont infréquentables»

Laurent Berger a donné deux raisons pour expliquer cette distance ; la CFDT soutient le vaccin, et elle ne se reconnait pas dans bon nombre de manifestants.

« Nous ne sommes pas anti-passe ni anti-vax. Le vaccin, c’est la seule solution qu’on ait trouvée pour l’instant pour sortir de cette période très difficile qu’on vit depuis un an et demi, qui est une restriction de nos libertés individuelles et collectives à cause d’un virus », a déclaré le chef de file de la CFDT. De plus, « on voit bien dans certains secteurs que c’est aussi la condition pour travailler dans un peu plus de sérénité ».

Sans compter qu’il « y a des gens qui sont infréquentables pour une organisation syndicale comme la CFDT », ajoute le syndicaliste, comme « tous ceux qui sont d’extrême droite, qui sont complotistes, qui sont antisémites et qui, finalement, se servent de cet argument-là pour pousser leurs idées. Ils sont assez nombreux quand même. On n’a rien à faire avec ces gens-là ».

Aucun amalgame 

Mais Laurent Berger ne met pas tous les anti-vax dans le même panier pour autant, rappelant qu’il «respecte» l’autre partie des manifestants, des « citoyens qui sont las, fatigués que ce virus et les décisions sanitaires qui sont prises restreignent finalement leur capacité de mouvement, de liberté ».

Le secrétaire général n’imagine pas non plus que beaucoup de personnes puissent perdre leur emploi à cause du pass. Il n’y en aura « pas beaucoup, très clairement », assure-t-il. D’autant que la situation varie d’une entreprise à l’autre. Il y a «des équipes syndicales qui disent “Cela ne se fait pas dans de bonnes conditions” et d’autres qui râlent parce que leurs employeurs ne réclament pas le passe sanitaire », souligne Laurent Berger.

Laisser un commentaire

Brèves

L’Australie renonce à son contrat avec Naval Group

Mardi 14 septembre, le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé l’abandon du contrat prévu avec Naval Group concernant la ...

Brèves

Six Rafale de plus pour Athènes

Dimanche 12 septembre, le gouvernement grec a annoncé vouloir acquérir six Rafale neufs auprès de Dassault Aviation. Cette commande fait ...