Les grandes surfaces veulent pouvoir vendre des autotests

Les grandes surfaces veulent pouvoir vendre des autotests

E.Leclerc, Système U, Lidl, Carrefour et plus récemment Intermarché ont demandé l’autorisation de vendre des autotests dans leurs rayons, produits qu’ils ont déjà, pour certains, en grande quantité dans leurs stocks. 

« Question de corporatisme »

Le directeur exécutif achats et marketing de Lidl France, Michel Biero, a demandé, dès mardi sur BFM TV, l’autorisation de mettre ces tests en vente. « Ce serait bien pour les Français, au même titre que les masques, qu’on puisse les vendre, a déclaré le dirigeant. Si M. Véran nous autorise demain à les vendre, on se posera la question et on en commandera probablement ».

Du côté de E.Leclerc, son patron, Michel-Edouard Leclerc, a pointé du doigt dès jeudi « une question de corporatisme », et « une querelle idiote » entre les pharmacies et la grande distribution. « On en a en stock mais on n’a pas le droit d’en vendre », a-t-il souligné. 

Système U, enfin, s’est montré le plus insistant, par l’intermédiaire de son président Dominique Schelche, qui a déclaré vendredi matin sur Twitter que « le refus d’autoriser la vente d’autotests dans la grande distribution (était) vraiment incompréhensible ». 

Suivre l’exemple étranger

« Laissez-nous vendre des autotests », a réclamé Vincent Bronsard, président d’Intermarché et Netto, vendredi matin, rappelant que ses « plus de 10.000 points de vente », pouvait « jouer un rôle majeur dans la protection sanitaire des Français ».

Le patron a exhorté le gouvernement à suivre l’exemple de l’Allemagne, du Portugal, ou encore de la Belgique, où « les autotests sont en accès libre » en grande surface. Une idée que le ministre de la santé, Olivier Véran, semblait envisager la semaine passée, lorsqu’il déclarait que l’accès aux tests allait être facilité… Mais rien pour l’instant.

Pourtant, si la vente en supermarché était autorisée, Vincent Bronsard assure qu’Intermarché pourrait « disposer de trois millions d’autotests » en une semaine. Tests qui seraient vendus « à prix coûtant », promet-il.

Laisser un commentaire

Brèves

Les Français prêts à réduire leur consommation d’énergie 

En raison de la guerre du gaz entrainée par le conflit en Ukraine, les Français vont certainement devoir réduire leur ...

Brèves

Nouvelle tendance : copropriétaire d’un paquebot de luxe 

Plusieurs centaines de particuliers ont décidé d’acheter un appartement ou une chambre dans le navire The World. Ils font désormais le ...