Helsinki mise sur le F35

Helsinki mise sur le F35

Vendredi 10  décembre, le gouvernement finlandais a annoncé avoir retenu l’avion de combat américain F-35, développé par le constructeur américain Lockheed Martin, pour renouveler sa flotte de chasseurs. Celle-ci était jusqu’à présent composée d’anciens Boeing F/A-18, également de conception américaine. 

64 appareils pour 8,4 milliards d’euros

Par ce contrat, le plus important de son histoire en matière d’armement, la Finlande s’est engagée à acquérir 64 appareils pour la somme de 8,38 milliards d’euros. Toutefois, Helsinki a précisé que le coût des seuls F-35 s’élevait à 4,7 milliards d’euros seulement, auquel venaient s’ajouter les dépenses liées aux missiles (755 millions d’euros), et le coût de la maintenance (pièces de rechange, services, formation), s’élevant à 2,92 milliards d’euros.

Outre ces 8,38 milliards d’euros, le gouvernement finlandais prévoit une enveloppe de 777 millions pour développer les infrastructures nécessaires à ces nouveaux appareils, et 825 millions d’euros pour d’éventuels « futurs avenants au contrat ». 

Choix le plus pertinent

« Le F-35 a répondu aux exigences en matière de préparation, de coopération industrielle et de coût », a simplement déclaré le ministre de la défense finlandais, Antti Kaikkonen, lors d’une conférence de presse vendredi. 

« En comparant les capacités militaires, le système global du F-35 était le meilleur pour répondre à nos besoins. Ses capacités de combat, de renseignement et de résilience étaient les meilleures », a tranché le ministre.

Déception des quatre autres avionneurs 

Outre Lockheed Martin, quatre autres avionneurs étaient en lice pour cet appel d’offres : l’Américain Boeing, avec la version modernisée de son F/A-18, le suédois Saab, avec le Gripen, le consortium européen Eurofighter, avec le Typhoon, et le français Dassault Aviation, avec le Rafale. 

Pour ce qui est de l’avionneur français, celui-ci a déclaré « prendre acte de la décision souveraine des autorités finlandaises », avant de déplorer : « Une fois encore, nous constatons et regrettons une préférence américaine en Europe ».

Laisser un commentaire

Brèves

Le gouvernement va rehausser le barème kilométrique

Pour éviter la réaction en chaîne qu’avait causée le mouvement des « gilets jaunes » en 2018, le Premier ministre ...

Brèves

Microsoft rachète Activision Blizzard

Mardi 18 janvier, Microsoft a annoncé son attention de racheter le géant américain du jeu vidéo, Activision Blizzard, pour la ...