Téléphonie mobile : comment expliquer le succès du marché de l’occasion ?

Téléphonie mobile : comment expliquer le succès du marché de l’occasion ?

Très apprécié par les Français, l’achat d’appareils de seconde main se démocratise. En plus d’un rapport qualité/prix imbattable, l’occasion coche aussi la case environnementale. 

Selon une étude menée par Recommerce, plateforme européenne dédiée à la revente d’équipements reconditionnés, 34% des Français avaient déjà franchi le pas du marché de l’occasion en accordant une seconde vie à un smartphone en 2021. Parmi eux, les CSP+ et les moins de 35 ans représentaient 79% des acheteurs. 

Benoît Varin, fondateur de Recommerce : « Les terminaux reconditionnés coûtent 30 à 40% de moins que les terminaux neufs récents »

Si l’achat d’appareils d’occasion est une pratique répandue, l’achat de téléphones reconditionnés semble occuper de plus en plus de place. Parce qu’ils sont soumis à des contrôles voire parfois remis à neuf, les appareils reconditionnés et avec eux les smartphones offrent la garantie d’une longévité plus importante que les smartphones d’occasion, et ce, toujours à prix raisonnable. « Les terminaux reconditionnés coûtent 30 à 40% de moins que les terminaux neufs récents, on peut aller jusqu’à -70% pour ceux qui ont été mis sur le marché il y a 3 ou 4 ans » explique Benoît Varin, co-fondateur de Recommerce. Des économies conséquentes surtout quand on connaît l’importance accordée au pouvoir d’achat, principale préoccupation des Français, selon un sondage Ipsos Sopra-Steria

Sadri Fegaier, PDG d’Indexia : « D’ici deux ans, on espère vendre plus d’un million de téléphones reconditionnés. »

Lieu d’achat privilégié par 79% des Français, Internet a contribué à rendre le reconditionné accessible à tous, grâce à l’émergence de plateformes spécialisées comme Backmarket. En parallèle, d’autres canaux se développent, comme l’achat en magasins. Certaines entreprises font ainsi le pari d’ouvrir des boutiques physiques pour y commercialiser des appareils reconditionnés. C’est le cas de la chaîne de magasins Hubside.Store, présente partout en France et qui, en plus de vendre des appareils reconditionnés, propose également des services de location d’appareils multimédia. « 20 millions de smartphones sont vendus chaque année en France (300 millions en Europe) et 2 millions de smartphones reconditionnés, détaille Sadri Fegaier, PDG d’Indexia et fondateur d’Hubside Group. Nous en avons vendu plus de 100 000 rien qu’au second semestre 2021. D’ici deux ans, on espère vendre plus d’un million de téléphones reconditionnés ». 

Il est aussi possible d’accéder au marché du reconditionné en passant par de grandes enseignes, comme la Fnac ou Boulanger, qui prennent le chemin de la seconde main avec Fnac 2nde vie et Boulanger 2nd life

77% à 91% de réduction d’impact environnemental : les arguments écologiques du reconditionné

Le reconditionné plaît aussi pour des questions environnementales. Pour preuve, 39% des Français optent pour un smartphone reconditionné dans le but de favoriser le recyclage et le réemploi. L’impact environnemental figure avec le prix et l’offre de garantie depuis quatre ans dans le top 3 des motivations d’achats de smartphones reconditionnés, selon l’étude menée par Recommerce. 

Alors que les terminaux représentent 60 à 90% de l’empreinte numérique, l’achat d’appareils reconditionnés peut contribuer à réduire leur impact environnemental. Dans une étude publiée en janvier 2022, l’Agence de la Transition écologique (ADEME), révélait que l’achat d’un smartphone reconditionné évite l’extraction de 82 kg de matières premières et l’émission de 23 kg de gaz à effet de serre par an. En d’autres termes, allonger la durée de vie des terminaux déjà existants permet de limiter la fabrication de terminaux neufs et donc l’exploitation de matériaux. 

Pour maximiser cette démarche éco-responsable lors d’un achat reconditionné, différents critères peuvent être pris en compte comme privilégier un sourcing local, ne pas céder pour l’achat d’un smartphone reconditionné dernière génération ou encore ne pas s’équiper d’accessoires neufs (écouteurs, chargeurs…).  

 

Laisser un commentaire

À la une

Le groupe Sage investit dans la RSE

Le groupe Sage, leader mondial dans l’édition de logiciels pour les entreprises, renforce son engagement en multipliant notamment les initiatives ...

Brèves

Airbus veut équiper ses navires de voiles

En effet, Airbus, le géant européen de l’aéronautique, dispose également de trois navires faisant la navette à travers l’atlantique entre ...