Comment expliquer la pénurie de moutarde  ? 

Comment expliquer la pénurie de moutarde  ? 

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la pénurie de moutarde n’a rien à voir avec la guerre en Ukraine. Une mauvaise récolte au Canada et une consommation de moutarde extrêmement élevée seraient à l’origine de la pénurie qui sévit en France. Les autres pays, qui consomment une moutarde différente en plus faible quantité, sont moins impactés. 

Graines brunes du Canada

Pour Luc Vandermaesen, président de l’Association moutarde de Bourgogne (AMB), il n’est pas étonnant que la pénurie touche plus la France que ses voisins. « D’une part, les industriels français fabriquent essentiellement de la moutarde de Dijon et de la moutarde à l’ancienne, avec une variété de graine appelée graine brune », explique-t-il. 

Il est donc logique que nos voisins ne connaissent pas la même pénurie, puisque « dans les autres pays, on consomme majoritairement des moutardes locales, moins piquantes, continue Luc Vandermaesen. Elles sont fabriquées à partir d’une autre variété de graine, la graine jaune, qui a été beaucoup moins affectée par les aléas climatiques. Notamment parce qu’elle est cultivée dans plus de pays  : Canada, mais aussi Allemagne, Autriche, Hongrie, Pologne, Russie, Ukraine… Il y a plus de sources d’approvisionnement. Ça explique pourquoi on trouve plus facilement de moutarde dans les autres pays ».

Consommation plus importante en France

Selon le géant de la grande distribution Carrefour, la pénurie serait également due au goût très prononcé des Français pour la moutarde. « Le nombre de magasins Carrefour et la consommation de moutarde étant bien plus importants en France, il est normal qu’il y ait parfois moins de stock que dans nos autres pays européens », a fait savoir le service client de l’enseigne. 

« Les pays du sud de l’Europe sont très peu consommateurs de moutarde. Donc pénurie ou pas, il y a toujours un peu plus de stocks qu’en France », confirme Valéry Brabant, PDG de Charbonneaux Brabant (grand producteur de moutarde français). 

« La France est un gros pays consommateur de moutarde,  abonde Luc Vandermaesen. Chaque Français en consomme en moyenne 1 kg par an. Alors que chez nos voisins, les ventes sont beaucoup plus faibles, les stocks durent beaucoup plus longtemps dans les magasins. On peut ainsi trouver des produits à l’étranger qui ont été fabriqués il y a pas mal de temps en France ». 

Vraie pénurie

Cette pénurie aussi soudaine que brutale a bien sûr déchaîné les passions sur la toile, laissant apparaître des théories complotistes plus farfelues les unes que les autres. Mais la pénurie est bien réelle, d’après les distributeurs.

« Nous avons été interpellés par des comptes complotistes nous reprochant d’avoir des stocks cachés de moutarde de Dijon en Roumanie. C’est complètement faux, assure Carrefour.  Dès que nous parvenons à obtenir de la moutarde de Dijon en France, nous l’acheminons en magasins le plus vite possible, malgré la pénurie qui touche tous les distributeurs français actuellement ».

Même son de cloche chez Auchan  : « Nous sommes, comme tous les distributeurs, confrontés à une pénurie de moutarde due à un manque de matière première. Nous recevons des quotas de produits de la part de nos fournisseurs que nous envoyons dans nos magasins qui les mettent immédiatement à disposition des clients, pour répondre à la demande ».

Laisser un commentaire

Brèves

La rentrée scolaire va coûter cher, très cher

Le prix de la traditionnelle trop longue et trop précise liste de fournitures scolaires devrait atteindre des records cette année. ...

Brèves

L’aéronautique à la cote

Alors que le secteur financier tourne au ralenti depuis le début de la guerre en Ukraine, le marché des fusions-acquisitions ...