Monoprix se lance dans la location de biens

Monoprix se lance dans la location de biens

Grâce à son nouveau service baptisé « Je m’appelle reviens », Monoprix permet désormais à ses clients de louer des objets, ou plutôt de les leur prêter gratuitement. L’enseigne cherche ainsi à promouvoir une consommation raisonnée, tout en fidélisant sa clientèle. Le service est actuellement testé dans les magasins de Marcq-en-Barœul, dans le Nord, et de la rue de Marseille, dans le 10ème arrondissement de Paris.

Fidéliser la clientèle

A peine lancée, l’initiative a l’air de faire des heureux. « Le dispositif fonctionne particulièrement bien pour les objets dont l’usage est ponctuel, comme les outils de bricolage, les appareils culinaires, ou encore les objets relatifs à la fête », se réjouit Maguelone Paré-Harroch, directrice transformation et innovation chez Monoprix. 

Et puisqu’il s’agit de prêts, «  ça ne rapporte pas d’argent à l’enseigne, assure la responsable. Mais cela permet de rendre service, de faciliter le quotidien de nos clients. Cela s’inscrit dans la vie de quartier  ». «  J’espère aussi, bien sûr, que cela puisse générer davantage de trafic en magasin  », admet-elle. 

La marche à suivre pour le client est simple. Il lui suffit de se rendre en magasin et de voir si l’objet est disponible. Si oui, il devra laisser une copie de sa carte d’identité pour recevoir l’objet pour une durée de 48 heures, et sinon, il n’aura qu’à profiter du déplacement pour faire quelques courses. Car c’est bien là l’intérêt premier du service, fidéliser la clientèle. L’enseigne ne s’en cache pas. « Monoprix souhaite développer les propositions de service dans ses magasins, en s’appuyant sur la proximité avec les clients et les habitants du quartier, afin de fidéliser sa clientèle », explique Maguelone Paré-Harroch. (Notons tout de même qu’une application est en cours de développement, qui permettra aux usagers de vérifier la disponibilité des objets avant de se déplacer.)

Consommation plus responsable

L’autre intérêt du service « Je m’appelle reviens » est, d’après Monoprix, de promouvoir une consommation plus responsable. En effet, « pourquoi s’encombrer d’un appareil qu’on ne va utiliser qu’une fois dans l’année ? » s’interroge Maguelone Paré-Harroch. « Nous avons lancé ce programme pour répondre aux besoins ponctuels de nos clients. C’est plus respectueux de l’environnement et bien sûr bien plus économique », explique-t-elle.

« Cette opération souhaite encourager une consommation responsable chez les clients, et leur permettre d’éviter l’achat d’objets dont ils ne feraient usage que ponctuellement, et qu’ils auraient des difficultés à stocker dans les habitats urbains», insiste la responsable. 

Mais Monoprix fait bien de surfer sur la vague de la location, car il semblerait qu’elle soit la nouvelle tendance. Sur Leboncoin notamment, « ce qui augmente fortement est la location », souligne Antoine Jouteau, directeur général du site leader des échanges entre particuliers.

« La location permet aux ménages de protéger leur portefeuille et d’éviter d’acheter de nouveaux biens dont ils n’ont pas forcément besoin, évitant la surconsommation. Les produits liés au bricolage ou au jardinage sont parmi les premiers concernés », détaille le dirigeant.

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...