Nestlé se lance dans le médicament

Nestlé se lance dans le médicament

Lundi 18 juillet, le géant suisse Nestlé et la biotech française Enterome ont conclu un accord portant sur le développement d’un traitement contre les allergies alimentaires et les maladies inflammatoires de l’intestin.

Collaboration prometteuse

« Environ 220  millions de personnes à travers le monde souffrent d’allergies alimentaires et 7  millions de maladies inflammatoires de l’intestin, a déclaré lundi le directeur médical de Nestlé Health Science (filiale santé de Nestlé), Hans-Juergen Woerle. «  À travers cette collaboration, nous comptons développer des traitements dans ces deux domaines dont les besoins médicaux non couverts restent très importants », explique-t-il. 

«  Cette collaboration nous permettra également de faire progresser le développement clinique du premier candidat de notre portefeuille d’EndoMimics, EB1010. Nous pensons que EB1010, administré oralement, a le potentiel d’empêcher ou réduire l’intensité des réactions allergiques dans l’intestin. Tout en étant aussi évalué dans les maladies inflammatoires chroniques de l’Intestin, EB1010 pourra être indiqué dans de nombreuses formes d’allergie alimentaire différentes, potentiellement en combinaison avec des AllerMimics  », a pour sa part détaillé le directeur scientifique d’Enterome, Christophe Bonny.

Ponts entre la nutrition et la santé

« Nous avons identifié 23 millions de protéines issues des bactéries qui vivent dans notre intestin,  explique de son côté Pierre Belichard, cofondateur d’Enterome. Avec Nestlé Health Science, nous faisons le pari de découvrir celles qui permettront de faire accepter à notre organisme et à son système immunitaire les aliments induisant normalement des intolérances ». 

En effet, « des ponts sont en train de se créer entre la nutrition et la santé par les médicaments issus du microbiote intestinal, assure monsieur Belichard. Cela s’explique par l’avancée de la science dans ce domaine et par l’augmentation des besoins dans une population mondiale qui souffre d’un appauvrissement de la diversité de son microbiote ».

Laisser un commentaire

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...

Brèves

Le métavers est sorti de l’oeuf trop tôt

L’euphorie ayant entourée le métavers depuis près d’un an commence à s’essouffler, et les investisseurs précoces font désormais preuve de ...