B&M a le vent en poupe

B&M a le vent en poupe

Le discounter britannique B&M, concurrent d’Action, dispose actuellement de 109 magasins dans l’Hexagone, mais ce n’est qu’un début. 

Quelques difficultés à se développer

Pour croître, le groupe rachète d’autres enseignes pour s’emparer de leurs locaux. B&M l’a fait en  2019 avec Babou, raflant 90 magasins au passage, et cherche depuis à le faire avec d’autres, mais sans succès. En juin dernier, par exemple, l’enseigne à tenter de racheter les magasins PicWicToys, mais un concurrent, le spécialiste du jouet Smyths Toys, lui est passé devant.

« Il n’est pas facile pour nous de trouver des emplacements qui nous conviennent en France, explique Anthony Giron, président de B&M France.  Nos magasins sont en général d’assez grandes surfaces, de la taille de mini hypermarchés (2500  m2). Ils sont deux fois plus grands que les magasins Action. Nous les choisissons en périphérie des villes, où les loyers sont plus faibles, pour pouvoir vendre nos produits peu cher ».

Marché attrayant

Le marché français « recèle un gros potentiel, estime Anthony Giron. Le discount y est assez mature, avec de nombreux acteurs déjà installés. Mais il est encore fragmenté et se développe: le pouvoir d’achat est devenu le principal sujet d’attention d’une partie des consommateurs, et ces derniers ne veulent plus aller faire leurs courses en hypermarché ».

Et même s’il résiste mieux que certains à l’inflation, B&M la subit tout de même de plein fouet. « Nous sommes obligés de répercuter certaines hausses mais nous ne pouvons pas tout répercuter sinon les consommateurs ne suivront pas. Donc nous réduisons nos marges,  explique le dirigeant. Nous observons beaucoup nos concurrents et calons ainsi notre politique de prix. Nous devons rester parmi les moins chers ».

Laisser un commentaire

Brèves

Rheinmetall pourrait produire des HIMARS en Allemagne

Les industriels de l’armement américain Lockheed Martin et allemand Rheinmetall sont en discussion pour entamer la production du lance-roquettes multiple ...

Brèves

Accord historique entre Renault et Nissan 

Les deux constructeurs se sont mis d’accord pour détenir chacun 15% du capital de l’autre. Ils espèrent ainsi réduire le ...