La BCE relève ses taux de 0,75 point 

La BCE relève ses taux de 0,75 point 

Afin de lutter contre l’inflation, le conseil des gouverneurs de la banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi une nouvelle hausse de ses taux directeurs de 0,75 point. Une décision «unanime», selon Christine Lagarde, présidente de la BCE.

Inflation « beaucoup trop élevée » 

« Cette mesure importante anticipe la transition du niveau actuellement très accommodant des taux directeurs vers des niveaux qui assureront un retour au plus tôt de l’inflation vers l’objectif de 2 % à moyen terme de la BCE », explique l’organisation européenne, insistant sur le fait que l’inflation demeure « beaucoup trop élevée », et ce malgré la première hausse de 0,50 point en juillet.

« Nous avons eu différents points de vue autour de la table, une discussion approfondie, mais le résultat de nos discussions a été une décision unanime », assure Christine Lagarde, confiante quant à sa stratégie : « Pour ceux qui répètent sans cesse que la BCE est à la traîne, je soutiens que nous sommes sur un chemin qui a commencé en décembre », insiste la dirigeante. 

D’autres hausses à prévoir

La banque centrale, qui explique sa décision par « les prix très élevés de l’énergie » et par « les goulets d’étranglement au niveau de l’offre », prévoit d’autres augmentations des taux. 

Ces hausses « dépendront des données » économiques et devront « être d’une amplitude qui nous rapproche plus rapidement» de cet objectif  », mais une chose est sûre, « nous allons continuer à augmenter les taux », prévient Christine Lagarde. 

« Le Conseil des gouverneurs prévoit de continuer à augmenter les taux d’intérêt au cours de ses prochaines réunions », a également fait savoir le conseil dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Brèves

Rheinmetall pourrait produire des HIMARS en Allemagne

Les industriels de l’armement américain Lockheed Martin et allemand Rheinmetall sont en discussion pour entamer la production du lance-roquettes multiple ...

Brèves

Accord historique entre Renault et Nissan 

Les deux constructeurs se sont mis d’accord pour détenir chacun 15% du capital de l’autre. Ils espèrent ainsi réduire le ...