Le bois de chauffage risque de manquer

Le bois de chauffage risque de manquer

Alors que le prix du bois ne cesse de monter, attirant de nouveaux revendeurs qui aggravent la pénurie, il n’y a plus guère de doute quant à la situation à laquelle nous ferons face cet hiver : il n’y aura pas de bois pour tout le monde. 

Montée des prix

« Ces dernières semaines, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a largement promu le chauffage à granulés qu’ont installé de nombreux professionnels. Mais cela a engendré une forte augmentation des prix du bois », déplore Gérard Fellous, dirigeant de Quality-bûches. 

« Le prix des granulés a triplé ces six derniers mois, entraînant aussi celui des bûches et de nos charges », ajoute ce revendeur, qui assure n’avoir eu d’autre choix que de répercuter cette hausse sur ses clients  : « J’ai enregistré trois augmentations depuis le début de l’été, qui ne sont que des répercussions des prix de mon fournisseur », admet-il.

« Il n’y a plus de stock »

« La demande a décuplé depuis le mois de juillet », alerte Gérard Fellous. « Sans faire de publicité, je reçois une centaine d’appels par jour, que je renvoie directement vers la messagerie. Cela n’a jamais existé, c’est inédit ». Et « j’espère que l’hiver ne va pas être rude, sinon ça va être très compliqué », s’inquiète-t-il. « Personne n’aura assez de stocks » !

« Il n’y a plus de stock nulle part, je garde mes stères pour ma clientèle fidèle, en espérant tenir jusqu’à la fin de l’hiver », abonde Patrick Heib, un autre revendeur. 

Pour Gérard Fellous, la faute revient aux nouveaux venus. « Mon producteur m’a signalé l’arrivée de nombreux nouveaux entrants, qui ont flairé la poule aux œufs d’or. Lors des ventes aux enchères de bois, ils achètent toujours au tarif le plus haut et faussent le marché. Les anciens commencent d’ailleurs à se retirer », déplore le revendeur.

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...