Netflix se remet en selle 

Netflix se remet en selle 

Après un premier semestre difficile (-1,2  million d’abonnés), le leader du streaming par abonnement a gagné 2,4 millions de nouveaux adhérents au troisième trimestre 2022, des chiffres bien supérieurs à ses concurrents directs, Prime Vidéo (Amazon) et Disney+.

Nouvelles initiatives

Les chiffres de Netflix sont meilleurs, et il n’hésite pas à la rappeler. « Nos concurrents investissent lourdement pour gagner des abonnés et du temps d’engagement, souligne le groupe.  Nous estimons qu’ils perdent tous de l’argent, avec des pertes d’exploitation combinées dépassant largement 10 milliards de dollars en 2022 ».

Nous sommes « sur la voie de la réaccélération de la croissance », insiste Netflix, qui mise sur de nouvelles initiatives pour attirer de nouveaux clients. Déjà, le groupe compte durcir sa politique vis-à-vis des codes d’identification, 100 millions de foyers profitant actuellement des programmes sans payer d’abonnement. Netflix compte aussi proposer une nouvelle offre d’abonnement moins chère financée en partie par de la publicité. Cette offre concernera douze territoires, dont la France. « Ces 12 marchés représentent environ 140 milliards de dollars de dépenses publicitaires pour les marques à la télévision et en streaming, soit plus de 75% du marché mondial », prévoit le groupe.

Les chaînes de télévision traditionnelle, dont la publicité est la principale source de revenus, voient d’ailleurs cette initiative d’un très mauvais œil. La publicité arrivant sur les plateformes de streaming « pourrait s’avérer être le dernier clou du cercueil pour ces acteurs », estime Paolo Pescatore, analyste chez PP Foresight.

Croissance limitée

Bien que les affaires reprennent, celles-ci ne devraient toutefois plus être aussi florissantes qu’avant.  « Netflix va devoir se contenter à présent d’une croissance à un chiffre », assure un bon connaisseur du dossier. Et pour cause. 

« Netflix recrute essentiellement sur des territoires où le revenu par abonné rapporte le moins et quasiment pas là où il rapporte le plus, comme aux États-Unis, explique l’expert. Netflix est un leader du marché qui continue à s’installer mais dont les réserves de croissances sont limitées ».

Eldorado du jeu vidéo

Netflix mise également sur le jeu vidéo en streaming pour attirer les jeunes, une initiative qui permettra aux abonnés de télécharger les meilleurs jeux vidéo sur leur smartphone, ordinateur et même télévision connectée. Nous étudions « très sérieusement ce scénario », assure Mike Verdu, vice-président de Netflix. Il ne « s’agit pas de remplacer les consoles. Mais nous espérons qu’avec le temps, cela deviendra un moyen naturel de jouer », précise le dirigeant. 

« Nous devons toucher les appareils sur lesquels nos abonnés regardent Netflix », insiste Mike Verdu, grâce à des classiques déjà sortis sur PC et consoles, mais également avec des créations originales Netflix. 55 jeux sont en cours de développement par le groupe, et « sur le long terme, le catalogue devrait être composé à 50% de licences Netflix », précise le vice-président. 

Laisser un commentaire

Brèves

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion ...

Brèves

Les ruptures de stock ne font que commencer

Suite à la guerre en Ukraine, les premières ruptures de stock sont apparues dans les rayons, et selon les professionnels ...