Des Caesar pour la Lituanie 

Des Caesar pour la Lituanie 

Jeudi 29 décembre, le ministre lituanien de la Défense, Arvydas Anušauskas, a profité de sa visite à Paris pour signer un arrangement technique de coopération dans le domaine de l’artillerie, incluant un contrat portant sur la livraison de 18 CAESAr NG.

Choix légitime

Pour financer ces canons, Vilnius dispose d’une enveloppe de 150 millions d’euros. Ces fonds « couvriront à la fois le développement et l’acquisition de l’équipement ainsi que son intégration dans les forces armées lituaniennes. La date limite de livraison des obusiers est 2027 », précise Arvydas Anušauskas.

Le ministre lituanien a justifié le choix du Caesar par le fait qu’il était au « plus proche » des besoins exprimés par ses forces terrestres, et par le fait qu’il utilisait des munitions de 155 mm, « compatibles avec le système d’artillerie PzH2000 », dont Vilnius a acquis une vingtaine d’exemplaires auprès de Berlin en 2015.

Interopérabilité renforcée

« Les forces lituaniennes et françaises vont ainsi bénéficier d’une capacité déjà éprouvée dans de multiples opérations, en Irak ou, plus récemment en Ukraine », a tenu à rappeler le ministère français des Armées. 

« Par ce partenariat autour du CAESAr, la France et la Lituanie améliorent l’interopérabilité de leurs forces armées et confirment leur volonté de travailler conjointement au renforcement du flanc Est de l’Otan et de l’Union européenne, tout en consolidant la base industrielle et technologique de défense européenne », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Business

Des entreprises veulent s’assurer elles-mêmes

Les assureurs devenant hors de prix, certains géants industriels français ont décidé de se tourner vers l’autoassurance. SEB, Lactalis ou ...

Brèves

Buenos Aires et Brasilia planchent sur une monnaie commune

Le président brésilien Lula et son homologue argentin Alberto Fernandez espèrent mener à bien un projet de monnaie commune visant ...