Une navette autonome pour Carrefour 

Une navette autonome pour Carrefour 

Lundi 5 décembre, Carrefour a dévoilé sur le parvis de l’École polytechnique sa première « drive mobile », un camion autonome contenant dix-huit casiers destinés aux commandes, et dédié aux livraisons en zones rurales ou isolées. 

Dix navettes par superviseur

« Pour la première fois, une navette autonome va circuler sur les routes, à une vitesse maximum de 70 kilomètres à l’heure, en partant de notre magasin Carrefour market de Massy pour aller desservir les étudiants du plateau de Saclay, s’est félicité lundi le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard.  Ce nouveau service nous permettra d’apporter une offre e-commerce complète dans des zones isolées ».

Lors de la phase de test, une personne sera à bord pour intervenir en cas d’imprévu, mais à terme le véhicule devrait effectuer ses tournées seul. « Nous estimons qu’à terme, un opérateur devrait pouvoir superviser à distance jusqu’à dix navettes autonomes », ajoute Frédéric Mathis, PDG de Milla, le constructeur de l’engin. 

Stricte réglementation 

La livraison autonome a des avantages certains, notamment en termes de respect de l’environnement. « En centre-ville aussi, la livraison autonome a de l’avenir, assure Yasmine Fagecofondatrice de Goggo Network, la start-up qui gérera les livraisons autonomes pour le compte de Carrefour.  Elle permet de réduire la pollution en ville et d’abaisser le coût de la livraison car la main-d’œuvre représente 70  % à 80  % du coût du dernier kilomètre ».

Mais malgré ses atouts, la livraison autonome reste trop réglementée en France. « J’espère un cadre réglementaire plus favorable au niveau national d’ici un ou deux ans. Sans cela, les Américains et les Britanniques prendront de l’avance sur nous », prévient Yasmine Fage.  

Laisser un commentaire

Brèves

La chasse aux trottinettes est ouverte 

Un peu partout à travers le monde, des voix s’élèvent pour protester contre la prolifération des trottinettes électriques, jugées trop ...

Brèves

La tempête menace chez Ubisoft

Vendredi 27 janvier, le syndicat des travailleurs et travailleuses du jeu vidéo (STJV) et Solidaires Informatique ont lancé un « ...