Sports d’hiver : la neige n’est pas au rendez-vous 

Sports d’hiver : la neige n’est pas au rendez-vous 

Le manque de neige a conduit la plupart des stations de ski à fermer certaines de leurs pistes, au grand dam des vacanciers venus y passer leurs vacances de fin d’années. Certains se réconfortent en profitant du soleil, mais la féérie de Noël n’était pas vraiment là cette année. 

Alternatives au ski

« Ce n’est pas le paysage classique qu’on s’attend à voir à cette période, regrette Roland, un parisien en vacances aux Trois-vallées, une station rassemblant celles de Méribel, Courchevel, Les Ménuires et Val Thoren. On démarre tôt pour profiter des meilleures conditions de ski ».

Mais plus impactés encore que les vacanciers, les professionnels du secteur, en plus d’être déçus, sont inquiets. « Il nous arrive d’avoir des températures douces plusieurs jours, mais des semaines entières comme cet hiver, c’est exceptionnel, explique la porte-parole de l’office du tourisme de Villard-de-Lans. Il fait 10 °C ce mercredi dans le village. Nous informons les vacanciers sur toutes les autres choses à faire ». Par exemple, la commune propose une salle de trampoline, un bowling, une patinoire couverte, et même une piscine à vagues. 

Nombreuses réservations

Mais malgré l’absence de neige, les touristes, qui réservent souvent des mois en avance, étaient au rendez-vous. « C’est aussi bon que l’an passé, qui était un excellent hiver, se réjouit François Gaillard, directeur de l’association France Montagnes. Les vacanciers savent le risque qui pèse à ce moment de l’année sur le niveau d’enneigement. Ils apprennent à vivre avec les aléas climatiques. Nous ne constatons aucune vague d’annulations ».

« À Noël, la clientèle est très familiale et le ski passe un peu au deuxième plan, avance Gwenaël Colin, vendeur chez Sport Boutique à Méribel. Mais des « familles sont arrivées de Megève hier, impatientes de se remettre à skier »,  se réjouit le professionnel de Méribel. « Depuis vendredi, nous bénéficions de la venue de clients de stations des Pyrénées, des Vosges et du  Jura, abonde Marlène Giacometti, directrice de l’office du tourisme des Ménuires. Cela conforte notre avance par rapport à Noël 2021. Nous profitons aussi de l’absence de restrictions sanitaires et de la présence des Anglais.»

De plus, l’absence des touristes russes est compensée par la venue des Belges et des Hollandais. « Nous avons une demande importante de cours, assure Marc Bourreau, directeur de l’ESF de Méribel. Les perspectives de réservation sur le reste de la saison sont excellentes ».

Inquiétudes pour la suite

Malgré les bons chiffres de la fin d’année, l’inquiétude demeure pour la suite de la saison.  « Beaucoup de gens décident au dernier moment en fonction de la neige, pour venir le week-end ou 3-4  jours, rappelle Christine Humbert, patronne d’une compagnie de taxis à Méribel-Courchevel. Ils risquent d’être moins nombreux ».

« Nous sommes maintenant à – 20% de réservations par rapport à l’an dernier, déplore Christopher Hardy, directeur de l’office de tourisme de Chamrousse. Mais nous restons positifs. Dès qu’il y aura de la neige, les réservations repartiront ». Car il n’y a certes pas eu de neige depuis le 16 décembre, mais 56% du domaine reste ouvert. « Il fait beau. Les gens sont contents, ils sont en famille et profitent de la station », se rassure Christopher Hardy. 

Laisser un commentaire

Brèves

Buenos Aires et Brasilia planchent sur une monnaie commune

Le président brésilien Lula et son homologue argentin Alberto Fernandez espèrent mener à bien un projet de monnaie commune visant ...

Brèves

Les géants de la tech licencient à tour de bras 

Qu’il s’agisse de Meta, Amazon, Apple ou encore Microsoft, nul ne fait exception. Ils ont tous été contraints de licencier ...